ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

L’amyotrophie des stabilisateurs latéraux de hanche est corrélée à la sévérité de la coxarthrose

Rédigé par le Lundi 21 Mai 2018

On ne sait pas s’ils sont raides, mais on sait qu’ils sont faibles...



Une atrophie musculaire plus importante avec infiltration graisseuse des muscles fessiers et diminution de la force d'abduction de la hanche a déjà été identifiée en présence d’une coxarthrose radiologique.

Le but de cette analyse secondaire était d'examiner si l'atrophie et la force des fessiers (GF, MF & PF) et du TFL sont associées à la sévérité clinique de l'arthrose.

Vingt participants atteints d'arthrose unilatérale de la hanche et de 20 témoins asymptomatiques appariés selon l'âge et le sexe ont été classés en fonction de la sévérité clinique (groupes légers, modérés-sévères et asymptomatiques) à l'aide du score de la hanche d'Oxford.

Les volumes musculaires ont été déterminés en utilisant l'IRM et exprimés en tant qu'asymétrie entre les membres.

Un dynamomètre à main a été utilisé pour identifier la force des rotateurs et des abducteurs.

Des analyses multivariées ont été utilisées pour identifier l'association entre l'asymétrie musculaire et la sévérité de l'arthrose de la hanche rapportée par le patient.

Résultats

Les deux groupes symptomatiques (légère et modérée à sévère) ont montré une asymétrie significative pour le GF (P <0,01) et le PF (P <0,01).

Une asymétrie du moyen fessier était associée uniquement au groupe symptomatique modéré-sévère.

La force d'abduction de hanche était réduite dans les deux groupes symptomatiques.

Conclusions

L'amyotrophie des fessiers est associée à la sévérité clinique de l'arthrose.

Commentaires ActuKiné

Note établie à partir du seul résumé. Si vous avez accès au texte intégral, merci de me faire part de toute inexactitude ou renseignement complémentaire.

Il va peut être falloir réviser notre jugement sur la coxarthrose comme conséquence de raideurs musculaires...

Référence bibliographique     

Zacharias A, Green RA, Semciw A, English DJ, Kapakoulakis T, Pizzari T. Atrophy of hip abductor muscles is related to clinical severity in a hip osteoarthritis population. Clin Anat. 2018 May;31(4):507-513. doi: 10.1002/ca.23064.

Résumé disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1335 fois


1.Posté par Jacky OTERO le 21/05/2018 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et donc c'est la poule ou l'oeuf en premier ?

La Faiblesse musculaire précède la coxarthrose ou l'inverse ?

en améliorant la force musculaire, en prévention, peut on espérer éviter une détérioration structurelle à venir ?

Voir la freiner si le mal est déjà fait ?

Finalement plus de question que de réponses ...

2.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 22/05/2018 07:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crois que les mêmes phénomènes se produisent quelles que soient les régions : dès lors que le cerveau juge, à tort ou à raison, que la région concernée est fragile, il court-circuite les multifides, supra-épineux, stabilisateurs latéraux de hanche, quadriceps ou deltoïde après chirurgie, ...
Mais j'ai bien écrit,"je crois".
Notre rôle est de rassurer le cerveau par l'activité et le mouvement et le discours.

3.Posté par Jacky OTERO le 22/05/2018 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin ça c'est ce que l'on pense en ce moment =la tendance actuelle pour expliquer des choses que l'on ne sait expliquer autrement.

Et il est fort probable que d'ici 10 ans une nouvelle explication vienne contredire cette hypothèse au profit d'une nouvelle.

La question qui reste = est il important de savoir pourquoi lorsque l'on sait Comment ?

Comme pour la poule ... Cet elle qui fait l'oeuf et lui qui pourra donner une poule...
Savoir ce qui est la cause et ce qui est la conséquence n'est pas toujours possible et souvent illusoire, pour ne pas dire inutile...pour avancer.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base