ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

L’épaule dans le miroir

Rédigé par le Dimanche 15 Octobre 2017



L’épaule dans le miroir
Une piste nouvelle, prometteuse, mais juste une piste....

Objectif :

Déterminer les effets d'une brève composante d'imagerie motrice graduée (GMI) sur l'amplitude active du mouvement, la douleur, l'évitement de la peur et la catastrophisation de la douleur chez les patients souffrant de douleurs à l'épaule.

Conception :

Série de cas en simple aveugle.

Lieux :

Trois cabinets de physiothérapie.

Population-cible :

Patients souffrant de douleurs à l'épaule, avec une amplitude de flexion limitée (N = 69).

Intervention :

Les patients ont mobilisé activement leur épaule non douloureuse dans une amplitude  confortable devant un miroir de sorte qu'il leur semblait bouger l’épaule affectée.

Principales mesures de résultats :

La douleur, le catastrophisme, les attitudes de peur et d’évitement, les amplitudes actives, avant et immédiatement après la séance.

Résultats :

Il y avait des différences significatives dans la douleur autodéclarée (p= 0,014), le catastrophisme (p <0,001), le Tampa scale of kinesiophobia (P = 0,012) immédiatement après la thérapie de miroir ; cependant, les moyennes n'ont pas atteint ou dépassé le minimum de changement détectable (CMD) pour chaque mesure de résultat.

Il y avait une augmentation significative (moyenne, 14,5 °) de la flexion de l'épaule affectée immédiatement après thérapie miroir (P <0,001), qui dépassait le CMD de 8 °.

Conclusions :

Une brève intervention en thérapie miroir pourrait entraîner des améliorations statistiquement significatives de la douleur, de la kinésiophobie et de la flexion active de l'épaule chez des patients présentant une douleur à l'épaule avec limitation d’amplitude.
Les changements immédiats pourraient permettre une transition plus rapide vers un traitement multimodal, y compris de thérapie manuelle et d’exercices actifs chez ces patients.

Des essais contrôlés randomisés sont indispensables pour déterminer si ces résultats ne sont pas fortuits et si les effets perdurent.

Référence bibliographique :

Louw A, Puentedura EJ, Reese D, Parker P, Miller T, Mintken PE. Immediate Effects of Mirror Therapy in Patients With Shoulder Pain and Decreased Range of Motion. Arch Phys Med Rehabil. 2017 Oct;98(10):1941-1947. doi: 10.1016/j.apmr.2017.03.031. Epub 2017 May 5.

Résumé disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

 

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1116 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base