ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Documentation

La ligne éditoriale de "Kinésithérapie, la revue" clairement affichée à propos de l'ostéopathie

Rédigé par P T le Mercredi 23 Mars 2011



La ligne éditoriale de "Kinésithérapie, la revue" clairement affichée à propos de l'ostéopathie
L'éditorial du mois de mars 2011 de Kinésithérapie, la revue affiche clairement la place de la Thérapie Manuelle dans la revue. L'évolution internationale des publications montre que la place de l'ostéopathie est de plus en réduite. Le journal souhaite que des articles faisant appel à d'autres concepts soient abordés dans le cadre des domaines de la biomécanique, la neurophysiologie, etc.

Etes-vous prêt à capter l'énergie du cosmos ?
Lien vers le pdf (l'ensemble des éditoriaux est en accès libre)

Lien vers Kinésithérapie, la revue

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3171 fois


1.Posté par thomas rulleau le 23/03/2011 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
une ligne très claire, applaudie des deux mains de kinési-thérapeute manuel, même si diplômé en ostéopathie, que je suis

2.Posté par enrico le 23/03/2011 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c est fini l osteo! c est mort!

3.Posté par F Gaume le 28/03/2011 08:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement on applaudit des deux mains, c'est bien le cas de le dire ! Mais deux petites réflexions:
La profession ne semble pas, en France, décidée à promouvoir ce type de "spécialité" ou d'enseignement réservés aux kinés.Et je le déplore grandement... Que dire quand on voit que la thérapie manuelle ne fait pas partie des spécificités reconnues par le conseil de l'Ordre, alors que d'autres, "exotiques", sont autorisées?
Et je pense sincèrement que nous devrions profiter de la réforme de la formation pour changer le nom de notre Profession et utiliser enfin le terme international, reconnu et valorisant de Physiothérapie! Et que l'Ordre en profite également pour communiquer enfin sur nos vraies compétences et pas uniquement sur les soins de confort...

4.Posté par michel gourgues le 28/03/2011 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour peu que l'on connaisse l'histoire de notre profession, on constate qu'elle a souvent pris ses désirs pour des réalités.
Quand est ce que la "thérapie manuelle" sera enfin, définie, enseignée officiellement, et reconnue comme une spécificité?

5.Posté par F Gaume le 28/03/2011 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le pire étant la présence d'une rubrique "ostéopathie" sur le site du conseil national de l'ordre !!! Soit cette rubrique est hors sujet, soit le CNO considère que tout ce qui concerne la thérapie manuelle relève de l'ostéopathie et pas de la kinésithérapie. Ou comment "flinguer" les kinésithérapeutes qui sont également thérapeutes manuels...

6.Posté par Manu T le 28/03/2011 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour répondre à M. ou Mme Gaume, certaines écoles enseignent déjà la thérapie manuelle (c'est le cas à Besançon depuis quelques années, certainement dans d'autres écoles aussi). Pour ce qui est de sa reconnaissance, c'est un autre problème. Quant à l'idée de changer le nom d'une profession, ça peut paraitre un peu fou en France où l'on est génétiquement fait pour résister au changement (bon j'exagère un peu mais il y a du vrai!), mais cela pourrait marquer fortement notre volonté de changement dans notre profession.

7.Posté par BIDET le 28/03/2011 22:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo pour enfin prendre en compte la thérapie manuelle comme "la spécificité du kinésithérapeute" en arthromusculaire; c'est notre liberté qui est en jeu, liberté de travailler à partir d'un savoir faire acquis avec le temps, gage de notre indépendance professionnelle et intellectuelle. A l'époque des concepts ou chacun rêve de la recette miracle, la connaissance associée à la précision de notre geste est notre salut. Que les IFMK se pressent pour enseigner aux jeunes la thérapie manuelle, même si cela risque d'en détourner certains d'une formation d'ostéo quelquefois proposée par ces mêmes IFMK.

8.Posté par michel gourgues le 30/03/2011 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'expression " thérapies manuelles" (au pluriel) renvoie à un cadre générique trop vaste.
La locution "thérapie manuelle" a été choisie délibérément en France, notamment, par certains MK précurseurs de l'ostéopathie pour requalifier cette discipline qui (ne l'oublions pas) nous était purement et simplement interdite d'exercice.

.Cette posture ,qui consiste à vilipender ce qu'on a pas maîtrisé, est quasi permanente chez nous. Et qui veut noyer son chien, à fortiori celui du voisin, l'accuse de la rage.
On peut souligner,bien sûr, le manque d'évaluation,de validation scientifique de l'ostéopathie. Mais qu'en est il de la masso-kinésithérapie française en général?



9.Posté par Manu T le 30/03/2011 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La MK française ne connait pas ou peu la démarche de validation scientifique. Et pourtant elle existe!! Et elle est très active et très répandue: aux Etats-Unis, au Canada, au Brésil, au Japon, en Chine, en Australie, au Royaume-Uni, en Belgique, en Pologne, en Allemagne... Bref! Partout sauf chez nous (si peu en tout cas)! Suffit juste le savoir et de savoir l'utiliser. Ça ne demande pas tant d'effort que ça.

10.Posté par michel gourgues le 31/03/2011 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ben oui, Manu, partout sauf chez nous !!

11.Posté par Manu T le 31/03/2011 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ici, l'ordre de physiothérapie demande à tous les physios de justifier d'une pratique avancée de la physio basée sur les preuves et de mettre à jour leurs connaissances. Les physios ne répondant pas aux critères peuvent se voire suspendu voire radié de la profession. Ils sont aussi tenus de pratiquer régulièrement la lecture critique d'article et d'en faire un portfolio. C'est un peu extrême, mais ça démontre bien le gouffre immense qu'il existe entre nos 2 vision d'un même métier. En France, rares sont les cliniciens soumis à une évaluation de leur pratique professionnelle (y compris une auto-évaluation). Et pourtant, ça me parait essentiel pour garantir une prise en charge optimale à tout nos patients.
Bref, excuser moi si je dévie un peu du sujet (quoique pas tant que ça...). Mais pour en revenir au sujet qui est la thérapie manuelle, comment pouvoir prétendre être des experts d'un domaine (et être reconnus comme tel) alors qu'on ne sait pas (encore) appuyer nos propos par des preuves scientifiques, dans un monde ou la science est reine?

12.Posté par renaud hage le 01/04/2011 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je félicite Mr Trudelle pour sa prise de position en faveur de la Thérapie Manuelle.
Il est vrai que le monde de la kinésithérapie à l'extérieur de le France rigole bien de voir la France officialiser une médecine parallèle (l'ostéo) et l'amener au rang des thérapie conventionnelle !
Je voudrais aussi préciser qu'en France il existe un D.U en Thérapie Manuelle à l'Université de Lille2. L'enseignement dispenser dans ce D.U est donné par des kinésithérapeutes (dont je fais partie) qui basent les cours sur les concepts Kaltenborn et Maitland à savoir un niveau IFOMPT.

13.Posté par Kamil F. le 01/04/2011 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une seule réponse: se former, se former et encore se former. La qualité ne dépend pas d'un titre, mais de ceux qui souhaitent son existence. En gros mon opinion c'est mieux vaut être de meilleurs thérapeutes que les ostéopathes. Il faut donc aussi montrer la supériorité des méthodologies et du raisonnement clinique en thérapie manuelle, et afficher des pratiques inspirées par l’évidence scientifique.
C'est ainsi que l'on prouvera sa valeur ajoutée pour en fixer les prix, tout en garantissant efficacité, transparence et efficience.

Le titre, les diplômes et les tarifs suivront. Si cela marche dans le reste du monde, cela marchera encore mieux chez nous!

14.Posté par JEAN-PHILIPPE PERROT le 01/04/2011 22:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet édito est intéressant dans le sens où il montre que nous sommes décidemment toujours dans l'opposition....
Quelle est la différence d'optique entre thérapie manuelle (classique, neurodynamique..) et ostéopathie ?
AUCUNE ! L'objectif est le même : soulager les patients et rendre la mobilité à des structures qui se sont figées.
Quelles sont lesdifférences entre les outils de l'une et de l'autre ?
AUCUNE ! Ce sont essentiellement nos deux mains...
pour moi seule la sécu fait une différence : l'une est remboursée en tant que kinésithérapie, l'autre non....
Très franchement, la kinésithérapie et l'ostéopathie ne sont-elles pas une seule et même profession ?

Arrêtons de nous battre ! Les kinés ostéos sont des thérapeutes manuels, ni plus ni moins....

15.Posté par Andrew le 01/04/2011 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faut-il rappeler à certains que le vocable " thérapie manuelle " était utilisé pendant des années, par les kinés qui n'osaient pas afficher " ostéopathe " de peur d'être taxés à la TVA ,risquer un procès pour exercice illégal et de se fâcher avec les médecins prescripteurs de leur quartier !
Aujourd'hui que le titre est reconnu,tout le monde " fait " de l'ostéo en espérant rafler une clientèle hors convention,mais sans jamais oser se déconventionner et pratiquer une ostéopathie exclusive comme l'ont fait certains.
L'ostéo pratiquée par des médecins serait plus "scientifique " que celle exercée par des MK ?

16.Posté par Kamil F. le 01/04/2011 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une ostéopathie basée sur les preuves ne serait plus de l’ostéopathie. L'objectif et certains outils sont peut-être les mêmes, en effet, mais on peut autant en dire de la chiropractie, qui est encore moins scientifique que l'ostéo (les 'subluxations', pff)

Si votre préférence se base sur le remboursement plutôt que sur une pratique s'inspirant de la méthode et des recherches scientifiques, c'est votre choix, mais c'est bien là un tout autre objectif.

Je ne me bats pas contre l'ostéo ni les ostéopathes, du moment qu'ils ne racontent pas des bêtises a des patients (oui madame vous avez mal au poignet car vous avez un problème au niveau de l'uterus etc etc)

De plus s'il fallait s'irriter de tous les trucs pseudo-scientifiques qui rapportent, je crois que l'on ne pourrait plus rien faire d'autre. Donc voilà, chacun son truc.
Moi c'est la thérapie manuelle pour le moment, un investissement en temps et en argent qui a plus pour but de pouvoir améliorer mon savoir-faire, être remboursé est un plus qui viendra quand la thérapie manuelle sera plus connue en France.

Finalement, la thérapie manuelle ce n'est même pas ces techniques qu'elle partage avec l'ostéo et les autres trucs dans le genre. La thérapie manuelle moderne c'est un kiné au niveau master2, dont le but est de fonctionner a un niveau qualifiable d'expert, et aussi d’être capable de mettre en place des protocoles de recherche scientifique dans son domaine d'expertise.

Donc non, je ne vois pas sur quel terrain on devrait se battre, les remboursements? Je vous les laisse volontiers, enfin, si vous arrivez a les justifier à l'ombre de la grandissante influence de l'EBM sur toutes les professions (para-)médicales en France.




17.Posté par Nicolas S le 02/04/2011 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Jean Philippe: la différence est majeure entre la thérapie manuelle et l'ostéopathie.
Ostéopathie=médecine douce avec des concepts non ou peu scientifiques.
Thérapie manuelle=spécialité de la kinésithérapie avec une approche EBP et avec un raisonnement clinique propre.
Les mains ne sont pas le seul outil pour soigner le patient.

18.Posté par Andrew le 06/04/2011 22:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce désir d'être reconnus " SCIENTIFIQUEMENT " pour les para-médicaux non médecins a toujours été une obsession !
Rappelons-nous que la médecine est un art et non une science (encore moins exacte ) et que tous les domaines sont à explorer pour enrayer la maladie ou conserver la santé.
Rassembler les idées de chacun plutôt que croire détenir la vérité absolue en rejetant toute autre approche.

19.Posté par Manu T le 06/04/2011 23:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sauf que l'art en question consiste justement à allier les meilleures preuves scientifiques actuelles à sa propre expérience. Donc elle consiste à ne pas écarter les approches non-scientifiquement prouvées, non plus à se concentrer sur sa pratique sans se tenir au courant des dernières avancées, ou de se qui fait au delà de nos frontières... Frontières qui peuvent être plus ou moins étendues selon les individus: son cabinet, sa ville, sa région, son pays (on avance...), sa langue, le monde (la on y est!!!), les autres disciplines (qui a dit interdisciplinarité?)...
Bref, je ne comprends toujours pas les Evidence-Based-ophobes... Il ne faut pas être radical! Les preuves scientifiques sont ce qu'elles sont. Mais l'evidence based practice (d'autres l'appellent EBM) c'est pas que les preuves, c'est surtout savoir s'en servir... l'art de savoir se servir de la science. Et bien voilà! la boucle est bouclée! ;)

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires