ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

La manipulation vertébrale a un effet anti-inflammatoire sur la lombalgie

Rédigé par le Vendredi 26 Janvier 2018

Chimio-kinésithérapie



L'implication des composants inflammatoires dans la physiopathologie de la lombalgie est mal comprise. Il a été suggéré que la thérapie de manipulation vertébrale puisse avoir des effets anti-inflammatoires.

Objectifs

Le but de cette étude était de déterminer l'implication des chimiokines associées à l'inflammation (série CC) dans la pathogenèse de la lombalgie non spécifique et d'évaluer l'effet de la manipulation vertébrale sur ce processus.

Méthodes

Les patients présentant une lombalgie non spécifique non radiculaire (avec un score de douleur minimum de 3 sur échelle visuelle analogique à 10 points) ont été recrutés selon des critères d'inclusion stricts.
Ils ont été évalués afin de déterminer la pertinence de les traiter par manipulation vertébrale lombo-sacrée.

Un échantillon de sujets similaires non-lombalgiques a servi de groupe contrôle comparativement à deux groupes de lombalgiques aigus ou chroniques.

Des échantillons de sang ont été prélevés avant et après série de 6 séances de manipulation, à raison d’une tous les deux jours, sur une période de deux semaines. La manipulation vertébrale n’est pas décrite précisément, elle peut être lombaire comme sacro-iliaque, mais c’est du high velocity low amplitude.

Les niveaux in vitro de production de chimiokine CC (CCL2, CCL3 et CCL4) et les taux plasmatiques d'un biomarqueur inflammatoire, E-sélectine soluble (sE-sélectine), ont été déterminés au départ et à la fin des traitements 2 semaines plus tard.

Résultats

Par rapport aux sujets contrôles asymptomatiques, la production de base de toutes les chimiokines était significativement plus élevée dans les cas aigus (p = 0,004 à <0,0001), celles de CCL2 et CCL4 l’était dans les cas de lombalgie chronique (p <0,0001).

De plus, la production de CCL4 était significativement plus élevée (P <0,0001) dans le groupe lombalgie aigu versus lombalgie chronique. Les taux de sE-sélectine étaient significativement plus élevés (p = 0,003) chez les patients lombalgiques chroniques.

Après manipulation vertébrale, les résultats rapportés par les patients ont montré des améliorations significatives (p <0,0001) de l'échelle visuelle analogique et du score Oswestry Disability Index.

Cela s'est accompagné d'une baisse significative de la production de CCL3 (P <0,0001) dans les deux groupes de patients. Les scores de changement pour la production de CCL4 différaient significativement (P <0,0001) seulement pour la cohorte lombalgie aiguë, et aucun effet sur la production de CCL2 ou de sE-sélectine plasmatique n'a été noté dans les deux groupes.

Conclusion

La production de cytokines chimiotactiques augmente significativement et de façon prolongée chez les patients souffrant de lombalgie. Les changements dans les niveaux de production de chimiokines, qui pourraient être liés à la manipulation vertébrale, diffèrent dans les cohortes de patients lombalgiques aiguës et chroniques.

Commentaire AK

Vous voulez que je vous explique ce que sont les chimiokines ? Vous pouvez compter sur Wikipedia, parce que de mon côté...  je risque d’avoir un peu de mal d’éclaircir votre lanterne.

Mais je me suis renseigné auprès de futurs prescripteurs d’anti-inflammatoires, qui doivent donc être à la pointe de la connaissance universitaire. Et j’ai la réponse : «Beuh.. C’est des trucs qu’on a vu passer en PACES et en 4° année, mais j’en sais pas plus...tu peux toujours regarder là.»

C’est là, donc

Référence bibliographique

Teodorczyk-Injeyan JA, McGregor M, Triano JJ, Injeyan SH. Elevated Production of Nociceptive CC Chemokines and sE-Selectin in Patients With Low Back Pain and the Effects of Spinal Manipulation: A Nonrandomized Clinical Trial. Clin J Pain. 2018 Jan;34(1):68-75.

Accès à l’article

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 4751 fois


1.Posté par Pierre FABRE le 01/02/2018 01:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ben oui, va falloir commencer à se coltiner l'immuno, parce que sinon, ça va devenir difficile de lire les textes de référence sur la douleur par exemple (et en plus, en kiné dans le monde, on a des interventions de plus en plus "immuno-based"). Allez, allez, on se tape le "Textbook of pain" (ce qui sera difficile sans passer par l'immuno), et après, on peut se taper l'"Explain pain supercharged"...

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base