ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

La "pré" éducation ou "pré" habilitation : de nouvaux horizons pour les physios ?

Rédigé par Actu Kiné le Lundi 10 Décembre 2018



wikipedia
wikipedia
Dans un article à paraitre du Physical Therapy Journal, Mari Lundberg, Kristin R. Archer, Caroline Larsson et Elisabeth Rydwik, expose un point de vue sur la notion de pré" éducation, nouvel el-dorado des physios.

l'article :
Prehabilitation: The Emperor’s New Clothes or a New Arena for Physical Therapists?

En voici les grandes lignes :
La pré-éducation a vu un regain d'intérêt dans les années 80 à travers le domaine de la médecine sportive. Cliniquement, l'idée de préparer le patient à la chirurgie étaient bien connues de la communauté des kinésithérapeutes avant 1985, mais n’étaient pas systématiquement étudiées. Au début du 21e siècle, Topp et Ditmyer.(1-2) ont promu le modèle théorique de pré-éducation. En appliquant des exercices pré-chirurgicaux dans le but d’améliorer la fonctionnalité et la capacité de récupération avant la chirurgie, la récupération postopératoire sera plus rapide que celle des patients physiquement inactifs pendant la période préopératoire. La chute des capacités physique inévitable liée à la chirurgie est décalée dans l'intensite ce qui accélère la temps de récupération post opératoire. Mais ces effets théoriques sont ils bien réels ?

Les programmes de pré-éducation ont été fréquemment utilisés au cours des deux dernières décennies et de nombreuses études ont été menées pour étudier ses effets. L'activité physique est identifiée comme la principale composante de tous les programmes, cependant, il n'existe pas de modèle conceptuel clair pour les composantes du traitement et la progression des exercices. Certaines des revues systématiques disponibles ont examiné l'effet général de l'exercice sur tous les types de chirurgie. Une conclusion générale tirée de ces études est que l’effet varie en fonction du contexte et du contenu de l’intervention.
Par exemple une méta-analyse sur la chirurgie cardiaque (3) a conclu que les interventions préopératoires réduisaient considérablement le délai d'extubation et le risque relatif de développer des complications pulmonaires postopératoires chez les patients ayant un pontage coronarien et / ou une chirurgie valvulaire.
Dans le contexte orthopédique, les preuves de la pré-éducation sont les plus fortes pour les ruptures du LCA (4). De récentes directives de pratique clinique fondées sur des preuves pour la réadaptation du LCA recommandent une préadaptation (preuves de niveau III), en mettant l'accent sur la réduction des déficits d'extension du genou et de la force du quadriceps avant la chirurgie.

Il existe un soutien croissant pour des programmes de pré-réadaptation plus vastes, où les composantes essentielles sont l’activité physique, les soins nutritionnels et les stratégies psychologiques. L’anxiété et les craintes relatives au résultat de la chirurgie sont fréquemment rapportées chez les patients. Par conséquent, un nombre croissant de programmes de préadaptation associent activité physique et stratégies psychologiques.
En tant que physiothérapeutes, nous n’avons pas été formés pour traiter systématiquement les réactions psychologiques. comme l'anxiété ou la dépression mais le profession a adopté une approche davantage axée sur la psychologie, il suffit de regarder des diverses formations sur le sujet. La maitrise supplémentaire des stratégies de changement de comportement contribuerait à faciliter ce rôle élargi du physiothérapeute.

De nouvelles études ont été lancées sur le sujet dont plusieurs insistent sur la pertinence d’une approche centrée sur la personne. La pré-éducation n'est peut-être pas un nouvel eldorado. Il est nécessaire de démêler l'efficacité des programmes actuellement appliqués dans le contexte clinique.

(1)Topp R, Ditmyer M, King K, et al. The effect of bed rest and potential of prehabilitation on patients in the intensive care unit. AACN Clin Issues. 2002;13:263-276.

(2)Ditmyer MM, Topp R, Pifer M. Prehabilitation in preparation for orthopaedic surgery. Orthop Nurs. 2002;21:43-54.

(3)Snowdon D, Haines TP, Skinner EH. Preoperative intervention reduces postoperative pulmonary complications but not length of stay in cardiac surgical patients: a systematic review. J Physiother. 2014;60:66-77.

(4)van Melick N, van Cingel RE, Brooijmans F, et al. Evidence-based clinical practice update: practice guidelines for anterior cruciate ligament rehabilitation based on a systematic review and multidisciplinary consensus. Br J Sports Med. 2016;50:1506- 1515.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 716 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base