ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

La région temporomandibulaire influence la mobilité du rachis cervical supérieur

Rédigé par Francis GRONDIN le Jeudi 26 Janvier 2017



Le test de flexion-rotation cervicale (rotation de la tête en position de flexion cervicale totale) semble être le test clinique le plus fiable existant pour le moment pour apprécier la mobilité de l’axe C1-C2.

Les auteurs de cette étude ont considéré à partir de données de la littérature que le serrage des dents en position de repos est :
(1) non physiologique
(2) a tendance à augmenter l’activité EMG des muscles cervicaux.

Leur objectif était d’évaluer si le serrage des dents pouvait influencer l’amplitude du test de flexion-rotation cervicale (mobilité de C1-C2) et l'amplitude de flexion/extension active cervicale chez des sujets « sains ».

Résultats : 

Lors du test de flexion-rotation (C1-C2) l’amplitude est significativement réduite lorsque les sujets mettent les dents en contact en comparaison à la position de repos de la mâchoire. A l’inverse, il n’y a pas de différence significative pour l'amplitude de flexion/extension active cervicale.

Conclusions :

Lors de la réalisation de ce test les praticiens doivent s'assurer de la position de repos de la mandibule.
Les résultats de cette étude suggèrent l'influence de la région temporomandibulaire sur le rachis cervical supérieur.

Une étude précédente (von Piekartz et Hall, 2013) a mis en évidence l’efficacité d’un traitement de la région temporomandibulaire versus traitement du rachis cervical dans certains cas de céphalées cervicogéniques. Ainsi, dans certains cas il serait nécessaire d’examiner la région temporomandibulaire car elle peut influencer l’activité musculaire et la mobilité du rachis cervical supérieur. 

Références bibliographiques :

Francis Grondin, Toby Hall, Harry von Piekartz. Does altered mandibular position and dental occlusion influence upper cervical movement: A cross–sectional study in asymptomatic people. Musculoskeletal Science and Practice. Volume 27, Pages 85-90 (February 2017)
Article disponible en ligne jusqu'au 15 Mars 2017

von Piekartz, H., Hall, T., 2013. Orofacial manual therapy improves cervical movement impairment associated with headache and features of temporomandibular dysfunction: a randomized controlled trial. Man Ther 18 (4), 345e350
Article en accès libre ici
 


Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 4936 fois


1.Posté par VJ le 26/01/2017 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c est l etude realisé a Perth!?

2.Posté par Francis GRONDIN le 26/01/2017 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour VJ,
Oui oui c'est celle là.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base