ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Les Ultrasons : le retour 2

Rédigé par Actu Kiné le Mardi 22 Janvier 2019



Vous pensiez que les ultrasons étaient inefficace
Le figaro santé vous l'avait dit.
Les carottes sont cuites pour les ultra-sons ?

Et bien non, cette étude remet en selle les bien fait des ultra-sons, et elle s'annonce plutôt bien faite :
9/10 sur le score de PEDRO, c'est rare et cela mérite d'être signalé.

Quatre-vingt-dix patients présentant une douleur au genou modérée à sévère et une arthrose du genou confirmée par radiographie (Kellgren-Lawrence grade I / II) ont été randomisés pour un traitement avec des dispositifs actifs (n = 55) ou un placebo (n = 35) .
Les patients traités avec une thérapie active ont observé une réduction significative de la douleur moyenne à 6 semaines : 1,96 point pour le vrai ultra-son (p <0,0001), par rapport à une réduction de 0,85 point pour le placebo (p = 0,13). Le score fonctionnel était également significativement amélioré de 505 points pour le groupe actif par rapport à l'amélioration de 311 points pour le groupe placebo par rapport au niveau initial (p = 0,02).

Mais alors, il est où le bug ?
Si vous avez bien lu les résultats qui sont proposés dans le résumé, vous avez pu remarqué un problème : il n'y a pas de comparaison à la fin du traitement entre les deux groupes mais des comparaisons avant après, curieux pour une cotation à 9/10 dont un des critères est qu'il doit y avoir une comparaison entre les groupes pour mesurer les effets. Alors elle doit exister dans le texte, puisque le score pedro le dit.
Il faut chercher dans le fatras des tableaux avec des chiffres partout, oui car il faut vous dire qu'ils ont calculer les pourcentages de modification des moyennes de la douleur et leur intervalle de confiance aux différentes semaines. Le résultat annoncé repose sur la comparaison des pourcentage d'évolution de la douleur moyenne. Oui mais une simple comparaison de la douleur entre les deux groupes suffit.
Au milieu de tout ça il faut trouver la bonne ligne :
6 weeks Active : 3.57 (± 2.58) Placebo : 4.41 (± 2.25) Mean difference − 0.84 (− 1.90 to 0.22) p=0.11
Ha ben non, finalement il n'y a pas d'effet statistiquement significatif entre les deux groupes. La comparaison statistique est bien faite mais ce n'est pas d'elle dont parlent les résultats.
Autre problème, j'ai lu et relu, je n'ai pas trouvé l'endroit ou l'intention de traiter était nommée dans le texte. Une rapide recherche par mot clé sur le pdf : "Intention-to-treat analysis" ne donne rien. ça sent l'embrouille.

C'est tout ?
non, le bug, il est aussi dans le traitement : 4 heures par jour d'ultra son !!!!! pendant 6 semaines, !!!
c'est un appareillage portatif collé sur le genou qui diffuse des US de basse intensité.
"was applied with a wearable device for 4 h daily for 6 weeks, delivering 18,720 J per treatment."
Mais quel est donc cet appareil, qui le produit et qui finance l'étude du coup ? la réponse sur la page de clinicaltrial.gov,
ZetrOZ, Inc. ce sont les promoteurs de l'étude, et le constructeur de l'appareil, il faut donc remonter à la source pour voir ce que c'est :
l'appareil s'appelle le Sam pro2 :
Après avoir étudier la brochure, voila le méga argument scientifique de son effet :

Des chercheurs du Collège médical de l'Université Cornell, de l'Université d'État de l'Ohio, du Centre médical de l'Université de Miami, de l'Université du Michigan, de l'Université de médecine de Duke, de l'Université Brigham and Young et d'autres universités ont mis au point une science clinique et fondamentale à l'origine d'une échographie de faible intensité de longue durée. / institutions médicales. Plus de 60% de la recherche a été financée par les instituts nationaux de la santé, le commandement médical du département de la défense des États-Unis, la National Science Foundation et des fondations privées.

Vous avez bien lu ? c'est un petit bijou
On ressort la pompe à vélo ?

[Effect of low-intensity long-duration ultrasound on the symptomatic relief of knee osteoarthritis: a randomized, placebo-controlled double-blind study
Draper DO, Klyjavascript:void(0)ve D, Ortiz R, Best TM
Journal of Orthopaedic Surgery and Research 2018 Oct 16;13(257):Epub]url:https://search.pedro.org.au/search-results/record-detail/55348
  Les ultras sons dee basse intensité sont peut être une solution intéressante, mais il va falloir revoir la méthode et cette fois ci sans conflit d'intérêt.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2257 fois


1.Posté par Djeurdy le 21/03/2019 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non mais sérieusement... Ils reculent devant rien !
Heureusement que des âmes vigilante percent le voile de l'enfumerie 😉

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base