ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Incontinence et Santé de la femme

Les douleurs pelviennes chroniques après accouchement

Rédigé par le Dimanche 8 Avril 2018



La douleur pelvienne chronique (DPC) touche 15-24% des femmes et peut avoir un impact dévastateur sur leur qualité de vie.
La laparoscopie est souvent utilisée dans l'investigation, bien que dans un tiers des examens, il n'y ait pas de pathologie visible ce qui stoppe les examens complémentaires et laisse les patientes sans évaluation ultérieure.

La contribution des tissus squelettiques, musculaires, périostés et ligamentaires à la DPC reste à élucider.

L'objectif de la présente étude était de comparer l'intensité de la douleur provoquée par les repères anatomiques de la paroi latérale intra-pelvienne chez les femmes ayant une DPC lié à la grossesse après l'accouchement et chez les femmes sans douleur.

Méthodes :

Il s'agit d'une étude descriptive non-randomisée portant sur 36 patientes avec DPC après l'accouchement et 29 patientes sans DPC après l'accouchement.

La douleur a été déterminée par un questionnaire et un examen clinique. La principale mesure des résultats était l'intensité de la douleur rapportée sur 13 repères anatomiques de la paroi latérale intra-pelvienne.

Toutes les femmes ont rapporté leur intensité de douleur perçue pour chaque repère anatomique sur les échelles de Likert et un score individuel a été calculé.

Résultats :

Les femmes souffrant de douleurs pelviennes chroniques étaient plus âgées que les femmes sans DPC.

À plusieurs points de repère intra-pelviens, une douleur intense a été provoquée chez les femmes souffrant de DPC, par rapport à une douleur moins intense provoquée par moins de points de repère chez les femmes sans douleur lombaire ou pelvienne (p <0,0001).

La somme moyenne des scores d'intensité de la douleur était environ 4 fois plus élevée chez les femmes avec DPC que chez celles sans douleur lombaire ou pelvienne, p <0,0001.

Cette association est restée lors de l'ajustement pour la différence d'âge entre les groupes de douleur dans l'analyse de régression linéaire.

De plus, l'intensité de la douleur rapportée au pic de douleurs de la semaine était associée de façon indépendante à la somme des scores d'intensité de la douleur.

La somme individuelle maximale des scores d'intensité de la douleur chez les femmes sans DPC a été dépassée par celle de 85% des femmes ayant un DPC.

Conclusion :

Les femmes souffrant de DPC après l'accouchement présentaient une intensité de la douleur accrue sur 13 repères anatomiques pendant l'examen pelvien, comparativement aux femmes similaires sans DPC. Ces résultats méritent d’être confirmés dans une cohorte plus grande avec différents types de DPC.

Référence bibliographique

Torstensson T, Butler S, Lindgren A, Peterson M, Nilsson-Wikmar L, Eriksson M, Kristiansson P Anatomical landmarks of the intra-pelvic side-wall as sources of pain in women with and without pregnancy-related chronic pelvic pain after childbirth: a descriptive study. BMC Womens Health. 2018 Mar 27;18(1):54. doi: 10.1186/s12905-018-0542-z.

Accès à l’article

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 467 fois

Divers | Technologie | Formations spécifiques | Gériatrie | Incontinence et Santé de la femme | Oncologie | Pédiatrie | Domaines spécifiques (Vidéos)




Inscription à la newsletter