ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Domaines Spécifiques

Les dysfonctions temporomandibulaires ne sont pas en rapport avec la posture cervicale

Rédigé par Francis GRONDIN le Vendredi 21 Août 2015

Bien que cette relation est souvent décrite en formation continue et dans certains livres, une étude récente confirme l'absence de relation entre mauvaise posture et dysfonctions temporo-mandibulaires.



Deux groupes ont été comparés : un groupe avec des dysfonctions temporomandibulaires (n=46) et un groupe contrôle (n=80). Les sujets ont été photographiés dans une position “naturelle, relâchée et confortable”. La posture a été analysée à partir du logiciel “Assessment of Posture (SAPO)” dans le plan frontal (inclinaison de la ligne interpupillaire) et sagittal (projection de la tête en avant).

Résultats :

Pas de différence de posture entre les groupes, ni entre les différents types de dysfonctions temporomandibulaires (articulaire, discal ou musculaire).

Conclusion :

La mauvaise posture est présente autant chez les sujets avec ou sans dysfonctions temporomandibulaires.

Susan Armijo-Olivo (présente aux JFK2013) était arrivée aux mêmes conclusions dans une précédente étude de mesure posturale radiographique cervico-céphalique (Armijo-Olivo et al, 2011).

Références biliographiques :

Faulin EF, Guedes CG, Feltrin PP, Joffiley CM. Association between temporomandibular disorders and abnormal head postures. Braz Oral Res. 2015 26/05;29(1):1-6. Epub 2015 May 26.

Armijo-Olivo S, Rappoport K, Fuentes J, Gadotti IC, Major PW, Warren S, et al. Head and cervical posture in patients with temporomandibular disorders. J Orofac Pain. 2011;25(3):199-209. PMid:21837287.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2239 fois


1.Posté par JL Safin le 26/08/2015 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Posture ou position ? (cf Paillard J, Les attitudes dans la motricité, PUF 61)

Quand nous utilisons le mot posture, c'est pour évoquer une fonction neurale, celle du maintien actif postural, soutenue par une activité musculaire antigravitationnelle. Quand nous utilisons celui de position, c'est pour évoquer l'alignement des pièces musculosquelettiques.

Je crois qu'il est important de sortir de cette trop fréquente confusion, parce qu'elle fait comparer des choux et des navets, ce qui semble être le cas de cette étude. Les conclusions et commentaires me semblent un peu hatifs.

2.Posté par JL Safin le 26/08/2015 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour revenir sur le sujet, je crois qu'il serait intéressant de comparer ces études avec celles de Maurice Ouaknine, sur les conséquences du forçage vocal (praxies linguales dans le chant) sur la posture cervicale (et sur le maintien postural) du sujet dysphonique.
Cordialement

3.Posté par G GOUBET le 29/08/2015 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet, attention aux conclusions hâtives. Cela ne signifie pas qu'une mauvaise posture ne puisse pas influer sur un TMD.

4.Posté par JL Safin le 30/08/2015 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement, il suffit de se mettre debout et d'intercuspider en appui unipodal versus bipodal pour s'en apercevoir, mais ça, c'est du musculosquelettique direct, c'est du positionnel.
Quand nous avons à faire avec une parafonction (bruxisme centré, trouble de la déglutition, forçage vocal...), c'est un trouble du comportement moteur et c'est une autre histoire, possiblement posturale, au sens économie active du maintien postural.
Le distingo me semble important parce que les remédiations seront bien différentes.

5.Posté par Th.Gouzland le 05/09/2015 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Déjà sans parler de maxillo-facial, il s'agit d'une analyse de position à un instant t et non de posture. La posture c'est fonctionnel il s'agit d'un équilibre postural (ou d'un déséquilibre postural) à analyser. Et comme cela a été dit justement dans un commentaire précédent on peut alors faire le lien avec les DTM si on intègre les praxies oro-faciales, les para-fonctions....
Enfin c'est mon avis ;-)))

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter