ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
Lombales

Manipulation vertébrale lombaire et calcul rénal € - Rédigé par le 10/06/2017

Une étude destinée à avancer sur le domaine de l'utilisation de la manipulation vertébrale pour d'autres indications que les troubles musculo-squelettiques... Objectif de l’étude : Déterminer l'efficacité d'une manipulation vertébrale de la jonction thoraco-lombaire à travers différents paramètres urologiques et musculo-squelettiques chez des sujets atteints de lithiase rénale. Conception : Étude clinique en aveugle contrôlée & randomisée. Lieux : Les départements de néphrologie...

Médecine Manuelle Orthopédique lombaire - Rédigé par le 26/04/2017

Démonstrations techniques par Steven De Coninck, du European Teaching Group of Orthopaedic Medecine D'une manière générale, je trouve que les techniques sont très bien présentées, détail après détail. L'abord change de l'abord habituel en rouleau lombaire face au patient, mais elles étaient présentées de la sorte par Cyriax. Je suis juste un peu circonspect quant aux forces employées : un profane observant ces pratiques ne doit pas considérer que ces manoeuvres sont sans danger. Peut être...

Évaluation d'une raideur vertébrale segmentaire en extension II € - Rédigé par le 15/01/2017

Intérêt clinique de la mobilisation passive postéro-antérieure à visée diagnostique pour la région lombaire Un mouvement ou une raideur segmentaire «anormale» de la colonne vertébrale sont censés être des causes ou effets de la lombalgie. L'évaluation de la raideur rachidienne segmentaire postéro-antérieure est une pratique courante en clinique comme en recherche. Cliniquement, les praticiens évaluent systématiquement et manuellement la raideur rachidienne pour guider leur décision clinique....

Comment penchent les lombalgiques ? Ca dépend du côté € - Rédigé par le 04/11/2016

Plusieurs études bruissent d'une même problématique ces temps-ci... La précision des instruments de mesure permet de mettre en évidence de petites mais réelles différences. Mesure avec des capteurs inertiels : En comparant la mobilité de patients lombalgiques chroniques à des sujets sains, à l’aide de capteurs inertiels posés sur la région lombaire, les auteurs de cette étude [1] observent : - Une lordose semblable entre lombalgiques et non-lombalgiques, - Une flexion plus importante...

Mesure échographique de la tension du multifide € - Rédigé par le 31/08/2016

Des équipes de l’Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak des Arts et Métiers de Paris et du Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique du CH de Bayeux se sont intéressées à la faisabilité des mesures échographiques du module de cisaillement du multifide lombaire sur 10 sujets jeunes & sains, hommes & femmes. Les multifides droits en regard de L2-L3 & L4-L5 ont été mesurés en position assise et en procubitus au repos. Ce module de cisaillement se mesure en...

MSI vs MDT - Rédigé par le 11/06/2016

Les deux font du bien, mais vous préférez Goya ou Picasso ? Le but de cette étude a été de comparer la méthode de Shirley Sahrman (MSI) avec celle de Robin McKenzie (MDT) dans la prise en charge de lombalgies chroniques présentant une préférence directionnelle. Assez étonnamment, les auteurs ont considéré comme premier but d’analyser s’il existait une différence dans le recrutement musculaire des abdominaux (augmentation de section) entre les deux méthodes et comme buts secondaires si une...

Mobilisation passive postéro-antérieure : le patient transpire plus quand il est secoué plus rapidement € - Rédigé par le 04/06/2016

Les mobilisations passives de type Maitland sont utilisées communément pour le traitement des lombalgies. Les recherches montrent que le rythme de 2 Hz entraine une activité plus importante du système nerveux autonome par rapport à des pressions glissées maintenues ou une mobilisation passive à 0,5 Hz. Une étude contrôlée, en double aveugle, a comparé sur 60 hommes en bonne santé les effets de : 1°- l’absence de contact physique, 2°- la pression statique sur L4, 3°- une mobilisation...

Massage lombaire € - Rédigé par le 01/05/2016

Une remise à jour de l’étude Cochrane sur le sujet. 25 études portant sur 3096 patients ont été retenues. Une seule portait sur la lombalgie aiguë les autres sur la lombalgie sub-aigue et chronique. Trois études portaient sur un massage à l’aide d’un instrument, les autres se faisaient à la main. La qualité des preuves était faible voire très faible, essentiellement du fait des risques de biais et d’imprécisions. Le biais le plus fréquent était la difficulté de rendre en aveugle les massés,...

Contrôle moteur et MDT, une concordance limitée € - Rédigé par le 26/04/2016

La présence d'une instabilité chez le lombalgique, imputable à une perturbation du contrôle moteur, est l'un des postulats de la méthode MSI (Movement System Impairment). La préférence directionnelle avec ou sans phénomène de centralisation sont des constatations habituelles de la méthode MDT (Mechanical Diagnosis and Therapy). Il apparaît normal que des concordances se retrouvent entre les différentes méthodes d'examen pour une même pathologie. C'est ce qui est recherché depuis peu [1,2],...

La Rééducation Posturale Globale à l’épreuve des preuves - Rédigé par le 13/04/2016

Des physiothérapeutes italiens se sont penchés sur les avantages de cette méthode dans les cervicalgies. Jusqu’à lors, aucune étude contrôlée randomisée n’avait recherché si son emploi isolé présentait des effets thérapeutiques remarquables dans les cervicalgies chroniques non-spécifiques. Les auteurs ont comparé [1] la RPG à la thérapie manuelle sur 94 patients (72 femmes) de 47.5 ± 11.3 ans de moyenne d’âge. L’EVA, le Neck Disability Index, les amplitude au CROM (Cervical Range of...

Les deux rachis lombaires € - Rédigé par le 23/11/2015

Modéliser le rachis lombaire comme une pièce unique en limite la compréhension fonctionnelle. En décrire deux parties, supérieure (T12-L3) et inférieure (L3-S1), c’est à dire placer un capteur sur L3 en plus des capteurs sur T12, S1 et le fémur, permet de quantifier de façon plus précise le jeu respectif des deux rachis lombaires : le rachis lombaire inférieur contribue de façon régulière à en moyenne 63% des amplitudes totale du rachis lombaire lors de tâches usuelles (s’asseoir et se...

Le Prone Instability Test - Rédigé par le 28/05/2015

Il est destiné à vérifier la capacité de stabilisation des muscles lombaires en présence d’une douleur. Procédure : Patient en procubitus en bout de table, hanches fléchies à 90°, pointes des pieds au sol, praticien latéral à lui. Ce dernier réalise une pression dorso-ventrale sur chaque épineuse lombale, à la recherche d’une douleur segmentaire qui est attribuée au glissement antérieur de la vertébre. En présence d’une douleur, le patient est invité à se tenir à la table et à décoller les...

Test d’extension lombale passive (Passive Lumbar Extension Test) - Rédigé par le 27/05/2015

Mise à jour L’instabilité lombale peut se comprendre comme l’incapacité du rachis de maintenir une mobilité normale sous des contraintes physiologiques sans qu’il y ait de déficit neurologique inné ou acquis, de déformations orthopédiques majeures, ni douleur dont l’importance est susceptible de perturber le mouvement. Jusqu’à lors, elle ne pouvait se mettre en évidence que lors de radiographies dynamiques en flexion et extension, la position respective de plateaux vertébraux adjacents...

Le paracétamol inefficace pour la lombalgie et peu efficace pour l'arthrose € - Rédigé par le 07/04/2015

C'est la conclusion d'une revue de la littérature avec méta-analyse d'une équipe de l'Université de Sydney. Il s'agit de preuves solides (selon l'approche GRADE) montrant que le paracetamol est aussi efficace qu'un placebo pour la lombalgie, et à peine plus efficace qu'un placebo pour les conséquences douloureuse de l'arthrose. Cette étude parue dans le BMJ est en accès libre. Pour rappel, Actukiné avait récemment relayé un essai clinique ayant aussi montré l'inefficacité du paracetamol pour la...

Lombalgiques : EVA ou GROC ? € - Rédigé par le 25/03/2015

Une estimation globale de l’évolution réalisée par le patient ( Global Subject Outcome Score ou GSOS, similaire au Global Rating Of Change ou GROC) est généralement présenté sous la forme d'une échelle de Likert plutôt que d'une échelle visuelle analogique (EVA). L’un des intérêt d'une échelle de Likert, est de présenter généralement de cinq à sept points de réponse allant de «tout à fait mieux» à «pire», ceci étant plus facile à comprendre qu’une EVA. Cependant, les cinq à sept points des...

Fonctions principales du carré fémoral et de l’obturateur externe déterminées par la longueur et le bras de levier - Rédigé par le 24/03/2015

Étude cadavérique Les petits muscles du bassin et de la hanche sont souvent mis en cause lors de douleurs coxales. Bien que les carré fémoral et obturateur externe soient généralement décrits comme rotateurs latéraux de la hanche, on en sait peu sur la façon dont ils changent leurs longueurs et et bras de levier lors des mouvements humains. Par conséquent, des mesures plus précises définissant les positions et les orientations pour leur force et étirement maximaux sont nécessaires pour mieux...

Quid des exercices de stabilisation pour lombalgie ? € - Rédigé par le 06/02/2015

Revue systématique et méta-analyse Des exercices de stabilisation ont été proposés pour réduire les symptômes douloureux et les incapacités de la lombalgie. Malgré qu'ils soient la forme la plus couramment utilisée de traitement de physiothérapie au Royaume-Uni il ya un manque de preuve positives pour soutenir leur utilisation. Les objectifs de cette mise à jour furent d'étudier l'efficacité de cette pratique pour le traitement des lombalgies non spécifiques, et de comparer son efficacité à...

Impact du thrust lombaire sur la proprioception des adultes sains € - Rédigé par le 05/02/2015

Encore mieux que les jouets de réalité virtuelle Le but de cette étude était de déterminer les effets de la mobilisation passive lombaire sur les capacités proprioceptives lombaires d’adultes sains. 30 adultes sains ont été répartis en un groupe expérimental (n = 15) et un groupe témoin (n = 15). Le groupe expérimental a reçu un traitement conjoint de mobilisation passive lombaire couplée à un massage, et le groupe de contrôle n’a reçu qu’un traitement de massage seulement. Des différences...

Le caractère espiègle des hernies discales € - Rédigé par le 15/12/2014

Encore un article indiquant la non pertinence de l'IRM dans les rachialgies Une analyse de Minerva à propos d'une article paru dans le New England Journal Of Medecine, qui montre qu’un an après une intervention chirurgicale ou après un traitement conservateur pour sciatique, l’IRM de contrôle ne permet pas de distinguer les patients chez qui l’évolution clinique est favorable de ceux chez qui elle ne l’est pas. Des hernies discales asymptomatiques dans 30% des cas, sans rapport avec la...
1 2 3 4 5 » ... 9