ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Manipulations / mobilisations vertébrales chez les cervicalgiques

Rédigé par Francis GRONDIN le Samedi 17 Octobre 2015

Une revue Cochrane de Septembre 2015
 



Deux reviewers indépendants ont évalué jusqu'à novembre 2014 les études contrôlées randomisées (technique, relation dose-effet) sur CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, CINAHL, ClinicalTrials.gov, suivi d’une mise à jour en Juin 2015.
51 études ont été retenues (au total 2920 participants),

En résumé :

Pour les céphalées cervicogéniques ("céphalées d'origine cervicale"), les manipulations cervicales sont plus efficaces que le massage. Dans certains cas, la thérapie manuelle de la région temporomandibulaire est plus efficace que des mobilisations du rachis cervical.
 
Pour les cervicalgies aiguë et sub-aiguës, les manipulations thoraciques sont efficaces (5 études, n=346, qualité modérée) mais plusieurs séances de manipulations cervicales pourrait être plus efficaces à moyen terme, et des mobilisations en pression antéro-postérieures réduiraient plus la douleur que des PPIVM/PPAIM (une étude, n=95, très faible qualité).
 
Chez les cervicalgiques chroniques, les mobilisations cervicales ne sont pas plus efficaces que les US et le TENS à moyen terme (4 études, n=165 participants, de faible à très faible qualité).

Une séance de manipulation thoracique est comparable à une séance de mobilisation du rachis thoracique à très court terme (immédiat) (une étude, n=100, qualité modérée)

Conclusions :

Les auteurs soutiennent l'utilisation des manipulations du rachis thoracique chez les cervicalgiques. Bien que les résultats sur les manipulations et mobilisations du rachis cervical (versus contrôle) sont faibles et variables, il est suggéré que plusieurs séances de manipulation cervicales peuvent apporter plus d'amélioration de la douleur et de la fonction que certaines médications à court, moyen et long terme.

Considérant le risque, rare, mais sérieux des manipulations cervicales, les auteurs recommandent de futures recherches de très bonne qualité comparant les mobilisations versus manipulations, ou manipulations versus autre traitement pour guider les cliniciens vers un choix de traitement optimal.

Les techniques Mulligan ne sont pas abordées dans le résumé. Faites votre choix !

Référence bibliographique :

Gross A, Langevin P, Burnie SJ, Bédard-Brochu MS, Empey B, Dugas E, Faber-Dobrescu M, Andres C, Graham N, Goldsmith CH, Brønfort G, Hoving JL, LeBlanc F. Manipulation and mobilisation for neck pain contrasted against an inactive control or another active treatment. Cochrane Database Syst Rev. 2015 Sep 23;9:CD004249.

Article disponible en ligne pour les adhérents de la Société Française de Physiothérapie

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1464 fois


1.Posté par Thibault Jouve le 17/10/2015 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Interessant,.. Merci !

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base