ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Manœuvre de Jendrassik : standardisation pour le réflexe achiléen

Rédigé par Actu Kiné le Mardi 18 Septembre 2018



Manœuvre de Jendrassik : standardisation pour le réflexe achiléen
Wikipedia :
La manœuvre de Jendrassik, mise au point par le Hongrois, Ernő Jendrassik (né en 1858 - mort en 1921), est une manœuvre consistant à tirer (latéralement) sur les deux mains qui sont réunies entre elles alors que les doigts sont en forme d'hameçon (crochetés). Cette manœuvre est destinée à permettre le relâchement total de l'ensemble de l'organisme sauf des muscles des membres supérieurs qui effectuent ce geste. Finalement l'individu ne se concentre que sur ce mouvement et ne pense plus aux autres parties de son corps. En effet, durant cet effort, les groupes musculaires étudiés sont relâchés totalement et de ce fait les réflexes myotatiques ne sont pas inhibés et apparaissent comme presque naturels. Cette manœuvre permet momentanément l'activation de l'ensemble du système des motoneurones Gamma responsable de l'innervation des fuseaux neuromusculaires augmentant ainsi la sensibilité à l'étirement tendineux.

C'est à dire que la manoeuvre permet de mieux étudier les réflexes des membres inférieurs qui ne sont plus régulés pendant le temps de la manoeuvre.

Pendant de nombreuses décennies, la manœuvre de Jendrassik (JM) a été utilisée pour renforcer les réflexes d'étirement, bien que le mécanisme sous-jacent de ce renforcement ne soit pas encore complètement compris.
De plus, le terme JM a été utilisé pour différentes stratégies de contraction musculaire car il n’existe pas de mouvement fixe de la manœuvre dans la littérature. L' étude cherche à étudier les effets de la traction de la main serrée, du serrage des dents et de leurs effets combinés pour parvenir à la normalisation.
Cette manœuvre simple permet de ne pas interpréter l'absence ou le déficit du réflexe comme un problème neurologique périphérique, car parfois il s'agit d'une hyper régulation centrale.

Méthodes:
Les réponses réflexes du tendon d’Achille ont été enregistrées pendant le repos (R), la traction manuelle (HP), le serrage des dents (TC) et la combinaison HP + TC
Résultats :
Les amplitudes de réponse réflexe ont significativement augmenté pendant la manoeuvre, HP et TC . Au repos, HP et JM ont significativement modifié l'activité du soléaire, mais pas le serrage de dent, TC.
Conclusion :
Ces résultats suggèrent que les mécanismes de désinhibition principalement présynaptiques pourraient être responsables de l'augmentation du réflexe au niveau du tendon au cours de HP, TC et JM.

Étant donné que les résultats indiquent que HP augmente le tonus de base du soléaire, les chercheurs ne devraient utiliser TC que pendant la manœuvre de Jendrassik pour éviter tout changement d'activité de fond confusionnel.

Clin Neurophysiol Pract. 2017 Nov 16;3:1-5. doi: 10.1016/j.cnp.2017.10.003. eCollection 2018.
Standardization of the Jendrassik maneuver in Achilles tendon tap reflex.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 512 fois


1.Posté par Eric BLIN le 25/09/2018 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excellente manœuvre, réalisée debout, pour vérifier la disparition des oscillations posturales chez le patient instable fonctionnel

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires