ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Marche & lombalgie

Rédigé par le Samedi 24 Février 2018



Le but de cette méta-analyse [1] d'essais contrôlés randomisés était de mieux comprendre l'efficacité de la marche sur la douleur, le handicap et la qualité de vie chez les patients souffrant de lombalgie chronique.

Méthodes :

Six bases de données électroniques (PubMed, Science Direct, Web of Science, Scopus, PEDro et la bibliothèque Cochrane) ont été consultées de 1980 à octobre 2017.

Les essais contrôlés randomisés chez des patients atteints de lombalgie chronique ont été inclus s'ils comparaient les effets de la marche à d’autres interventions non pharmacologiques.
La douleur, l'incapacité et la qualité de vie étaient les principaux indicateurs.

Résultats :

Les résultats de neuf études ont été compilés dans une méta-analyse.

Les données ont été analysées en fonction de la durée du suivi (à court terme, moins de 3 mois, à moyen terme, entre 3 et 12 mois, à long terme, au delà de 12 mois).

Des données de qualité faible à modérée suggèrent que la marche chez les patients atteints de lombalgie chronique est aussi efficace que d'autres interventions non pharmacologiques sur la réduction de la douleur et de l'incapacité pour les suivis à court et à moyen terme. Les effets d'un tel traitement se maintiennent de 3 à 12 mois après son arrêt.

Conclusions :

À moins que des études supplémentaires de haute qualité fournissent des preuves différentes, la marche, qui est facile à réaliser et très accessible, peut être recommandée dans la prise en charge de la lombalgie chronique pour réduire la douleur et l'incapacité.

Commentaire Actukiné :

La question à se poser c’est celle de la posologie. Il faut marcher combien de temps, combien de fois par semaine pendant combien de semaines pour un effet optimal ? Que conseiller au patient ?

La méta-analyse ne répond pas à cette question, puisque les études portent sur des durées diverses, de 6 semaines à 12 mois.

Elle considère :

- Qu'il vaut mieux marcher dehors que sur un tapis roulant,
- Que les podomètres embarqués sont des aides utiles.
- Que les patients ont besoin de piqures de rappel pour éviter les abandons en rase campagne du traitement.

Deux études parmi les études contrôlées randomisées incluses sont considérées de haute qualité avec peu de risques de biais par les auteurs. Ca tombe bien, elles sont en accès libre. On va y jeter un oeil.

La première [2] propose 12 semaines de traitement, 2 séances de 50 minutes par semaine, mais damned... c’est pas de la marche, mais du step en salle.

La seconde [3] examine l’intérêt de rajouter du tapis roulant à une rééducation lombaire. La posologie, c’est 30 minutes de marche sur tapis roulant non incliné, à la vitesse de 3 à 3,5 km/h, trois fois par semaine pendant 8 semaines, en plus des 30 minutes de rééducation «pure».
Pas dehors, à une vitesse imposée, ...et sans que l’ajout de 30 minutes de marche n’améliore les résultats.

Dépité, je n'ai pas regardé les 7 autres articles. L'étude [1] n'est pas en accès libre ? c'est tant mieux, ça ne sert à rien de la lire.

Conclusions ActuKiné :

Même Musculoskeletal Science & Practice doit avoir du mal à remplir sa revue avec des études qui tiennent la route...

On ne sait toujours pas quoi dire au patient à la lecture de cette méta-analyse. Je vais chercher plus loin sur les revues Cochrane, pami les Massage for lombalgie, Herbal Medecine for lombalgie, Pilates for lombalgie,...

Références bibliographiques :

[1] Ekalak Sitthipornvorakul, Thaniya Klinsophon, Rattaporn Sihawong, Prawit Janwantanakul. The effects of walking intervention in patients with chronic low back pain: A meta-analysis of randomized controlled trials. Musculoskeletal Science and Practice. Volume 34, April 2018, Pages 38-46

[2] Lee, J.S., Kang, S.J., 2016. The effects of strength exercise and walking on lumbar function, pain level, and body composition in chronic back pain patients. J. Exerc. Rehabil. 12, 463–470.

Accès à l’article

[3] Cho, Y.K., Kim, D.Y., Jung, S.Y., Seong, J.H., 2015. Synergistic effect of a rehabilitation program and treadmill exercise on pain and dysfunction in patients with chronic low back pain. J. Phys. Ther. Sci. 27, 1187–1190.

Accès à l’article

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1246 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base