ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Organisations des soins

Master M1 en kinésithérapie et en orthophonie: pas de consensus inter-professionnel

Rédigé par le Samedi 26 Novembre 2011

Alors que les deux principales centrales syndicales des kinésithérapeutes applaudissent des deux mains, le syndicat majoritaire des orthophonistes critique sévèrement les arbitrages ministériels de la réforme de nos formations respectives et mobilise ses troupes



Depuis l'annonce, il y a quelques semaines, par Xavier Bertrand et Laurent Wauquiez des arbitrages ministériels concernant la réforme des études en kinésithérapie et en orthophonie, les réactions des syndicats représentatifs des deux professions sont diamétralement opposés.

Les kinésithérapeutes se congratulent et se félicitent de la sortie vers le haut de ce dossier majeur pour le devenir de la profession, sans rentrer dans les détails pratiques et les conséquences de cette future organisation des soins. (par ici et par là)
Les orthophonistes ne décolèrent pas face à ces décisions : diplôme au rabais, niveau de sortie M1 sans équivalence européenne, niveau de pratique avancée incompatible avec un accès aux soins égal en terme de qualité, création d'une sous-profession... Les arguments ne manquent pas.

Étonnante cette différence de traitement de l'information non? Qu'en pensez-vous?

(Au fait, vous avez déjà vu des orthophonistes avant le combat? Ça ne rigole plus!)

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 7377 fois

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

35.Posté par thomas Rulleau le 12/03/2012 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://www.ffmkr.com/mnu11879

"nouvelle" information
le calendrier devrait être respecté même si certains traînent les pieds...

quelqu'un a-t-il des informations plus précisent ?

34.Posté par Michel GOURGUES le 19/12/2011 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il se pourrait bien , en effet, que les politiques et leur bureaucratie nous embrouillent magistralement, une fois de plus. Et que nos "responsables professionnels" de tous bords fassent, finalement, de même , en feignant, comme souvent, de ne pas voir les coups tordus.
Les MK devraient se souvenir que les promesses de cette nature n'engagent que ceux qui les croient.
Non décidément, quand on connait l'histoire de notre profession, la confiance ne règne pas!

33.Posté par Helloin Marie Christel le 17/12/2011 15:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Jean Mougiel (coucou, ça fait un petit moment que je ne suis pas venue répondre sur cette page) :
[vous dites que le CCO ou le DE MK ne sera pas remis en cause, sera affecté du niveau M1 et permettra d'accéder de plein droit à l'année de formation M2. ]i

je ne pense pas qu'on puisse dire que cela permettra d'accéder de plein droit à l'année de formation M2... sinon autant permettre le M2 à tous. Il y aura forcément une sélection à l'entrée en M2 et les spécialités en M2 ne seront pas enseignées partout. Par ailleurs les représentants des orthophonistes (toutes composantes) ont reçu une " explication" de la DGOS (texte consultable sur le site "orthophonistes.fr" où il est bien précisé que le Grade reconnu aux orthos (et donc aux MK aussi, je suppose) est bien une " LICENCE + 60 Ects (il ne s'agit donc pas d'un" demi-master" mais d'une licence et un petit bout!!!)
De plus, la lettre publiée par XB (et parait-il Laurent Wauquiez...) sur sa page FB et envoyée par mail à quelques orthophonistes privilégiés (mais surtout pas aux représentants des orthos) est une magnifique tentative de désinformation et un sommet de dialectique (...ou langue de bois), en particulier sur la " soi -disant " élévation des études ( ou comment enrichir la formation en la diminuant) avec des calculs de volume horaire manipulés. En dehors des communiqués de presse sur la page syndicale de la FNO, des collègues ont repris la lettre des ministres point par point en apportant une réponse à chaque §. Comme c'est fort long, je ne vais pas la reproduire ici, mais je ne peux que vous engager à aller lire cette " explication de texte" avec le lien suivant : http://dl.free.fr/lXQVHwHWw
Bien " inter-confraternellement"


32.Posté par Jean MOUGEL le 17/12/2011 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une lettre adressée aux orthos sur la page Facebook de Xavier B. en date du 13/12

Si nous lisons bien, on peut comprendre que le certificat d'exercice délivré aux orthophonistes ne change pas et correspond maintenant à un niveau M1. Pour notre profession, on peut penser que le DE ne sera pas non plus remis en cause et permettra d'accéder de plein droit à l'année de formation M2.
Le niveau M1 resterait un demi-niveau master: une équivalence théorique pour aller plus loin.

Quelqu'un a t-il plus de nouvelles?

31.Posté par Michel GOURGUES le 08/12/2011 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A côté des modalités d'accès et de sortie de nos études,Il ne faut pas oublier le travail essentiel de réforme( réingéniérie)de notre formation.

30.Posté par Marie le 08/12/2011 08:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, orthophoniste en Haute-Loire et en campagne, je réponds à toutes les demandes. Je suis vraiment très inquiète pour mes patients (prise en charge neuro ou O.R.L). Que vont-ils devenir avec une telle réforme? Combien de kilomètres devront-ils parcourir 3 fois par semaine pour certains, pour leurs prises en charge? Que devient le contenu de ma formation inintiale et continue? Je ne comprends pas que pour une même réforme ce soit tant dommageable pour les orthophonistes et leurs patients et non pour les M.K???

29.Posté par thomas le 07/12/2011 18:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
des pistes pour avoir un dossier intéressant pour la VAE, des diplômes universitaires et le TOEIC ;-)

et pour être honnête je ne pense pas que la structure actuel de notre DE vaut un master 1... il manque la méthodologie, l'anglais...

28.Posté par Michel GOURGUES le 07/12/2011 17:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui peut s' étonner de la position de nos syndicats et de l' Ordre ?
Ils se jettent comme morts de faim sur la moindre miette qui semble positive, après des décennies de disette dans notre profession, verrouillée, vilipendée, méprisée. Ils s'attribuent le mérite d'une réforme qualifiée " d 'historique", alors qu'il ne s'agit, pour le moment et sans mauvais esprit , que de vagues
promesses électorales .
Les MK et leurs" responsables" feraient bien d'être plus vigilants , s'ils ne veulent pas attendre docilement, 20 ans de plus, une réforme viable.

Nos amis(es) Orthophonistes - dans une situation différente des MK- semblent avoir flairé les pièges. C'est peut être cela : la maturité.

27.Posté par Kamil F. le 07/12/2011 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@JM: je me mele peut-etre de ce qui ne me concerne pas (encore), etant en M2 a l'etranger, mais j'ai du coup mon avis sur certains points que vous soulevez, avis qui ne corrspondent peut-etre pas a la situation demographie et administrative Française en matiere de numerus clausus ou d'attribution de diplomes.
Je pense juste que s'il a pu fleurir autant d'ecoles d'osteopathie en reponse a la demande, j'imagine qu'en France la reactivité et la vitesse d'adaptation dumarché de la formation continue pourra eviter de passer par une telle absurdité que representerait un numerus clausus en M2. Je suis donc pour:
- la validation des ECT sous la forme d'un M1
- pas de numerus clausus
- une certification sous la base de controles des ecoles souhaitant offrir un M2 hors de l'université - suffit de se baser sur les standards internationaux et se mettre sous la tutelle d'intermediaires ou direct sous l'IFOMPT.

Quand aux autres aspects, je suis a votre disposition pour vous dire comment c'est organisé aux Pays-Bas, come je suis sur que tous nos amis travaillant au canada, au quebec ou en belgique seront pret a le faire pour servir, à notre façon, d'inspiration voire mieux, d'arguments.

26.Posté par Jean MOUGEL le 07/12/2011 08:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce sera sûrement la position de certains d'entre eux. Il paraît légitime de convertir un taux de crédit ECTS de formation en niveau universitaire de plein droit, le niveau intermédiaire de master M1 peut correspondre à cela.

Les négociations sur de nombreux points peuvent s'avérer tendues:
- La question de la VAE
- L'existence d'un numérus clausus pour accéder au niveau M2
- Les relations administratives M1-M2
- L'organisation de l'accès au soins
- (...) la liste n'est pas exhaustive

Au delà du ridicule, le trophée de l'Ordre est un chèque en bois sur toutes les réponses à apporter et compliquera certainement les rapports entre professionnels et législateurs dans les semaines et les mois à venir.

25.Posté par Francois GAUME le 07/12/2011 07:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pensais qu'une position syndicale (théoriquement favorable aux progessionnels...) digne de ce nom aurait été de réclamer le niveau M1de façon automatique pour tous les professionnels en exercice...mais je dois être un peu "naïf"...

24.Posté par Jean MOUGEL le 06/12/2011 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne sais pas s'il faut voir les choses ainsi... Personne ne peut vraiment apporter de réponses claires actuellement.
Il ne s'agit que d'une position syndicale en faveur d'une VAE pour l'obtention d'un niveau M1 concernant les professionnels en exercice.
Les négociations pour définir ce fameux niveau master et ses conséquences pratiques ne font que commencer. Beaucoup de scénarios sont possibles.

23.Posté par Francois GAUME le 06/12/2011 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Jean !
En gros, peu d'espoirs pour les diplômés actuels....! alors que beaucoup (comme moi...) étaient intéressés par le M2 et son vraisemblable accès direct et ses spécificités d'exercice... :(

22.Posté par Jean MOUGEL le 06/12/2011 09:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme beaucoup de questions relatives à cette réforme, il n'y a pas encore beaucoup de réponses...
Voici l'avis de la CFDT santé/sociaux:
" Le leurre du M pour tous, que d’aucuns déclament, n’a pas d’écho à la CFDT Santé Sociaux. Les positionnements dans le L, M, D ne concernent que les étudiants entrant dans ce dispositif. Les professionnels en exercice avant la mise en oeuvre de ces nouvelles formations demeureront avec leur diplôme d’exercice.
Si des professionnels antérieurement diplômés, et ce quel que soit le diplôme concerné, souhaitent :
- se voir attribuer le grade sur lequel les nouveaux diplômés sont positionnés, ils devront s’engager dans une démarche VAE. Ceci implique que le diplôme soit ouvert à la VAE, si tel n’est pas le cas ils ne pourront pas engager la démarche pour bénéficier du grade afférent.
- reprendre un cursus universitaire, sans disposer des prérequis (ex : L pour accéder à un M), ils devront, au cas par cas, demander le bénéfice d’allégement, de validation universitaire ou de dispense accordés exclusivement sur dossier individuel par les universités."

21.Posté par Francois GAUME le 06/12/2011 08:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour revenir sur ce Master tant attendu, j'ai entendu dire que le niveau M1 ne serait pas attribué aux "anciens" kinésithérapeutes déjà diplômés... mais seulement et peut-être après des VAE ou VAP, pour pouvoir accéder (comment?) enfin au M2 ! Qu'en est-il vraiment? Qui peut éclairer nos lanternes?

20.Posté par Helloin Marie Christel le 04/12/2011 00:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pour info suite.... lettre de la FNO aux ministres concernés
ici http://www.fno.fr/actualites/la-presidente-de-la-fno-ecrit-aux-ministres/

19.Posté par Helloin Marie Christel le 03/12/2011 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jean..
c'est pas mal en effet de vivre en Haute Loire! J'adorerai partager un poignée de cacahuètes et un verre avec L.W ou X.B..
Merci pour les infos et pour ces échanges "interprofessionnels"
Allez cette fois, je fais vraiment court!

18.Posté par Jean MOUGEL le 03/12/2011 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une des particularités de vivre en Haute-Loire est de pouvoir taper un brin de jasette facilement avec Laurent Wauquiez, 3 cacahuètes dans une main et un verre de kir cassis dans l'autre.
Hier soir, il n'y avait ni cacahuètes, ni kir royal mais une réunion UNAPL au Puy sur le thème de l'accès aux soins en milieu rural. Les conseillers de LW avaient négocié avec les orthos: pas d'esclandre pendant la réunion officielle et on vous organise une réunion informelle avec LW ensuite.
Chose promise, chose dûe... LW à l'écoute pendant 3/4 d'heure sur le thème du Master 2 en orthophonie.
Apparemment peu informé, il ignorait vos 270 ECTS et pensait que votre formation était à 240 ECTS. Il semble comprendre que tout le monde (politiquement eux aussi...) à intérêt à pousser votre formation actuelle de 30 ECTS plutôt que de la faire régresser de la même valeur de crédits de formation.
Reste le problème du trou démographique de praticiens en orthophonie que créerait la transition vers l'ajout d'une année pleine de formation. (a priori la grande crainte de XB)
Un rendez-vous à ne pas manquer pour vous: la visite jeudi prochain de XB chez LW avec visite prévue de l'Hôpital Emile Roux au Puy! Bon courage...

Pour le Trophée de l'Ordre, au début j'ai cru que c'était une plaisanterie caustique, or l'Ordre ne fait pas de second degré (ce que l'on peut regretter car il est souvent drôle sous cet angle). Cela montre le niveau d'indépendance de notre institution représentative... Espérons qu'il n'y ai pas d'autres dossiers chauds dans les mois qui viennent à gérer avec le ministère car "donné c'est donné"... Un courrier positif d'accord, des félicitations... passent encore...
Mais le Trophée de l'Ordre... Un sketch!
Je m'arrête là.

17.Posté par Helloin Marie Christel le 02/12/2011 00:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Mathieu :

La formation est déjà universitaire
Le concours est un concours organisé par les universités.
Le concours finance en grande partie le fonctionnement de la plupart des départements d'orthophonie avec les frais d'inscription universitaires
Nous ne voulons pas inclure 30 ECTS en " L1" + 4 années d'études qui ne seraient toujours reconnues que 4! ( quel bizarre calcul)
Nous ne voulons pas de 270 ECTS (les études sont déjà à ce niveau équivalent), et encore moins de 240
Nous voulons 300 ECTS! donc un M2.
Vous parlez de la reconnaissance M1 "comme un bonus" avec 270 ECTS et 5 années d'étude? cela me parait absurde.
Bien à vous.

16.Posté par Helloin Marie Christel le 02/12/2011 00:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Jean Mougel,

je ne voudrais pas encore faire un long post car j'ai l'impression d'abuser de l'hospitalité de cette page, mais difficile de faire très court.
je réponds en quelques points et vous donne un lien pour le dernier CDP " détaillant l'entrevue entre la présidente de la FNO , Mr Bertrand et ses conseillères. (qui décuple notre colère)

- nous n'estimons pas avoir de " petits soins"...
- Le bilan est systématique chez les orthos (obligatoire ) et il n' y a aucun pb avec les médecins coté prescriptions
- notre formation était déjà universitaire, depuis toujours et nous n'obtenons d'ailleurs pas un DE (mais un CCO) comme les orthoptistes. la formation déjà actuelle en 4 ans se termine par un mémoire de recherche et sa soutenance.
- pourquoi les conclusions du rapport Hénard sont moins adaptées pour nous ? Les orthophonistes ne revendiquent pas l'accès à des compétences médicales réservées jusqu'alors à des neurologues, ORL etc... en tant qu'orthophonistes. Ces " métiers médicaux" seront des " nouveaux métiers", ce ne sera plus de l'orthophonie et on ne voit pas en quoi l'accès aux soins "orthophoniques" (rééducation et éducation thérapeutique) grandit dans ce cas. La multiplication des niveaux ne simplifie pas l'accès aux soins pour le patient.
- il semblerait d'ailleurs que Mr Hénard lui même ait dit (oralement) que ceci ne pourrait s'appliquer aux orthophonistes. Si on lit d'ailleurs jusqu'au bout ce rapport et ces annexes, on ne trouve nulle part de "champs d'exercices des nouveaux métiers intermédiaires" qui correspondraient à l'orthophonie
- je me répète sans doute, mais l'aspect "hiérarchisation " au sein de la profession nous révolte absolument
- Nous le vivons moins bien que vous parce que depuis 9 ans, c'est le Grade Master Européen qui est visé (donc M2) et pas une licence + 1 an, parce que c'est le niveau d"études qui est nécessaire pour exercer ce métier, parce que les dernières affirmations des conseillères de X. B. semblent de plus en plus laisser craindre la transformation de l'orthophonie " généraliste" en un sous-métier
- Nous le vivons moins bien que vous, car il semble que derrière tout cela, en lien avec le rapport Hénard et la loi HPST, les motivations premières pour refuser un M2 aux orthophonistes (paramédicaux), alors que les référentiels métier, compétences avaient été validés en niveau M2 par le MESR, sur le plan de la formation universitaire, soient surtout de ne pas permettre à des " paramédicaux" d'être au même " grade" que les nouveaux métiers "médicaux intermédiaires" qui eux sont prévus en M2. Ces nouveaux "médicaux" pourront avoir des fonctions de coordination, prescription... et il serait donc " gênant" que des paramédicaux " de base" aient le même niveau universitaire.
- Nous sommes ravis pour vous Kinés que cette mesure soit une véritable évolution et une satisfaction pour votre profession, que cela vous permette d'accéder à "l'universitarisation" , mais nous réclamons simplement que les professions ne soient pas comparées, mais traitées chacune pour elle -même.

Lien du jour : http://www.fno.fr/actualites/le-gouvernement-veut-il-supprimer-la-profession-d%E2%80%99orthophoniste-1122011/.

Au passage le " blog pour les actions en Master" n'est pas un blog syndical, est administré indépendamment des syndicats.
Bien cordialement... et discussion à poursuivre si vous le voulez.

Petite question un peu polémique : que pensez vous de la remise d'un trophée à XB par l'ordre des kinés

1 2
Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires