ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Même sur le long-terme, la rééducation est préférable à la chirurgie dans les atteintes partielles de la coiffe des rotateurs

Rédigé par le Mardi 26 Septembre 2017



Même sur le long-terme, la rééducation est préférable à la chirurgie dans les atteintes partielles de la coiffe des rotateurs
Les auteurs de cette étude suédoise [1] avaient montré précédemment [2] que des exercices spécifiques réduisaient le besoin de chirurgie dans les douleurs sous-acromiales à un an. Cette étude indique que ce résultat se maintient à 5 ans.

Indicateurs :

Le score de Constant-Murley, le DASH, l’EVA nocturne, au repos et à l’activité, EQ-5D, and EQ-VAS.

Procédure :

Elle a été décrite par le menu par Jean-Luc Nephtali dans une note de 2012.

Validité :

Elle est mise en évidence par la comparaison entre des exercices spécifiques et non-spécifiques délivrés durant la même durée chez des patients en liste d’attente d’une intervention chirurgicale.

Tous les patients ont augmenté significativement leur score de Constant-Murley à un an. Significativement, plus de patients dans le groupe contrôle ont décidé de passer à la chirurgie (63%) que ceux du groupe exercices spécifiques (24%) (p < 0.0001).

Les patients ayant décidé de bénéficier de chirurgie ont un score de Constant significativement plus bas (plus défavorable) et plus souvent une rupture complète de la coiffe des rotateurs. Les patients présentant une rupture partielle ne diffèrent pas de ceux présentant des tendons intacts.

Après 5 ans de suivi, 33 patients sur 47 ayant bénéficié d’exercices spécifiques n’ont pas eu recours à la chirurgie, comparativement à seulement 16 des 44 patients ayant bénéficié d’exercices non-spécifiques (p = 0.001).

La moyenne des scores de Constant-Murley s’améliore entre 1 et 5 ans à la fois dans les groupes chirurgicaux et non-chirurgicaux. Les patients ne répondant pas positivement à une rééducation spécifique pourraient avoir de bons résultats semblables à ceux obtenus par chirurgie. En quelque sorte, l’absence de bons résultats après une rééducation spécifique bien conduite pourrait servir d’indicateur à la chirurgie.
 
Références bibliographiques :


[1] Björnsson Hallgren HC, Adolfsson LE, Johansson K, Öberg B, Peterson A, Holmgren TM. Specific exercises for subacromial pain. Acta Orthop. 2017 Aug 16:1-6. doi: 10.1080/17453674.2017.1364069. Article en pré-publication.

Accès à l’article

Articles en rapport avec le sujet

[2] Hanna Björnsson Hallgren, Theresa Holmgren, Birgitta Öberg, Kajsa Johansson and Lars Adolfsson, A specific exercise strategy reduced the need for surgery in subacromial pain patients, 2014, British Journal of Sports Medicine, (48), 1431-1436.

Accès à l’article

[3] Holmgren T, Bjornsson Hallgren H, Oberg B, et al. Effect of specific exercise strategy on need for surgery in patients with subacromial impingement syndrome: randomised controlled study. BMJ 2012;344:e787.

Accès à l’article

 

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2562 fois


1.Posté par Fabien BONNEFOY CUDRAZ le 30/09/2017 22:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Votre titre est trompeur ????

Il s'agit de douleurs sous acromiales, sans qu'il ne soit précisé s'il y a atteinte de la coiffe ou pas!!
"All patients had long-standing subacromial pain and no clinical signs of major rotator cuff dysfunction defined as weakness in external and internal rotation and pathologic infraspinatus and subscapularis tests."

Peut-être que les résultats auraient été différents si il y avait réellement une atteinte de la coiffe?

2.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 01/10/2017 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est pas ce que j'ai compris. Les patients présentant des ruptures massives sont plus souvent convaincus de passer par la chirurgie, mais il est bien évoqué des ruptures partielles. A noter que les auteurs évoquent peut être à dessein des scapulalgies et non des atteintes de la coiffe des rotateurs, de même qu'on évoque des lombalgies et non des hernies discales lombaires. C'est la douleur le problème et non des variations anatomiques liées à l'âge ou aux aléas de la vie.

3.Posté par Jean-Luc NEPHTALI le 01/10/2017 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah, mais pourquoi toujours les gros mots ? "Titre trompeur"... ce qui suppose une intentionnalité destinée à berner le lecteur ? C'est trop méchant.

Il se trouve que, si dans la première étude [3] les évaluations (résultats à 3 mois) ont été faites sur la base de constatations purement cliniques , dans le suivi à un an [2] et à cinq ans [1], la clinique a été complétée par l'imagerie, en particulier l'échographie, à la recherche de (surprise, surprise)... lésions de la coiffe des rotateurs.
Cela dit, vous pourrez également constater dans la première étude [3] tableau 1, qu'une partie des participants (35% dans le groupe exercices, 26% dans le groupe témoins) présentaient à l'inclusion des ruptures partielles et transfixiantes de la coiffe.

Bonne (re)lecture...

4.Posté par Fabien BONNEFOY CUDRAZ le 03/10/2017 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Merci pour vos lectures attentives, je n'avais effectivement pas vu les lésions initiales et le suivi des lésions dans les tableaux des articles 3 et 1. Il semblerait que l'évolution de l'état de la coiffe ne diffère pas trop d'un groupe à l'autre.

En revanche il n'y a pas eu de geste sur la coiffe lorsqu'il y a eu chirurgie.....

Surgery was performed by 1 of 2 experienced shoulder surgeons not involved in the study and included arthroscopic inspection of the glenohumeral joint and subacromial space, bursal and acromion resection

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base







accès direct acide hyaluronique acromio-claviculaire acte individuel acupuncture AINS anti-inflammatoires antétorsion fémorale assurance maladie biostatistiques calcanéus camptocormie canal carpien canal lombaire étroit capsulite retractile Cervical. Abord préliminaire Cervical. Bilan actif Cervical. Bilan passif Cervical. Généralités Cervical. Neurodynamique Cervical. Traitement actif Cervical. Traitement passif chicago technique chiropractique chirurgie coiffe des rotateurs conflit sous-acromial contrôle moteur contrôle postural course à pied coxalgie coxarthrose coxo-fémorale Diagnostic différence de longueur des membres inférieurs disque inter-vertébral douleur chronique drainage lymphatique manuel drapeaux jaunes droit femoral Dry needling dégénérescence discale entorse de cheville entorse du genou essai controle randomise etirements EVA evidence based practice Examen du sujet exercices thérapeutiques fasciathérapie fasciite plantaire Fibromyalgie fléau cervical fuseau neuro-musculaire gainage Genou gonarthrose goniométrie GROC hallux valgus hernie discale IFMK inclinométrie incontinence urinaire IRM kappa kinesiotaping kinesitherapie ligamentoplastie Lombaire. Abord préliminaire Lombaire. Généralités Lombaire. Traitement passif Lombalgie lombo-sciatique Maitland manipulation vertébrale massage McKenzie MDT Membre inférieur. Abord préliminaire Membre inférieur. Généralités MRP Mulligan multifide nerf médian nerf radial nerf sciatique nerf tibial nerf ulnaire neuro-sciences neurodynamique nociception oedème Oldies but goldies ondes de choc ostéopathie ostéoporose palpation pelvis Physiotherapie pied piriforme Placebo plagiocéphalie podalgie podologie podomètre poignet points-gâchettes posture posturographie posturologie professions de santé proprioception psoas PSR PTG PTH quadriceps questionnaire rebouteux recommandations de pratique clinique red-flags regle de prediction clinique renforcement musculaire rythme crânio-sacré réflexothérapie rééducation posturale globale sacro-iliaques sacrum scapulalgie sciences de l'éducation scoliose semelles orthopédiques SFP SLR slump-test stabilométrie Start Back Screening Tool strain et counterstrain stretching symphyse pubienne syndrome des jambes sans repos syndrome douloureux regional complexe syndrome du canal carpien syndrome du canal tarsien talagie tapis roulant Temporo-mandibulaire. Bilan actif tendon achilléen tenségrité Test testing therapie manuelle therapie miroir Thoracique. Généralités Thoracique. Traitement passif thrust torticolis Traitement Épaule. Traitement passif épicondylalgie équilibre