ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Evidence Based Practice

Mesurer la force & la fatigabilité du quadriceps à de 90° de flexion. Déterminer le risque de chute

Rédigé par le Dimanche 16 Septembre 2018

Mise à jour du 16 Septembre 2018



Évaluer la force d’un quadriceps en rectitude c’est bien, mais si le patient doit utiliser des escaliers et se lever de son siège, de façon répétitive, faire la même à 90° de flexion, c’est mieux !

Matériel

Cage poulie, élingue, coussin cale dur, chevillère, peson de chasse.
Tubes élastiques.

Population-cible

Sujets masculins, jeunes et sains.

Procédure pour l’examen de la force isométrique

La force des extenseurs de genoux, est évaluée à l’aide d’un dynamomètre, en position assise, genou à 90°. Le dynamomètre (peson de chasse) est fixé à la chevillière et au mur (cage de pouliethérapie), à l’aide d’une élingue inextensible. Le patient est dos au mur. Il est invité à tendre le genou. Un coussin dur glissé sous le genou améliore la verticalité de la jambe et le confort.

Procédure pour l’évaluation de la fatigue

Dans la même position, le patient utilise des tubes élastiques de 80 cm, de différentes raideurs, fixés entre cage poulie et chevillère.

Le test est réalisé entre 40 et 75 secondes. Il est sensé analyser les possibilités de contractions anaérobiques avant survenue de la fatigue.

Les participants sont invités à effectuer des répétitions maximales, sans signes ni symptômes, à la vitesse de coordination la plus élevée possible et en maintenant le rythme dès le début du test.

Les critères d'interruption du test suivants ont été utilisés : réduction de l'amplitude du mouvement, compensation, diminution du rythme et temps d'exécution inférieur à 40 secondes ou supérieur à 75 secondes.

La qualité du tube est fonction des capacités de résistance du sujet : si la fatigue survient avant 40 secondes, une nouvelle tentative est effectuée avec une résistance moindre.

Valeurs obtenues

Les valeurs sont de l’ordre de 50 ± 15 kg pour la force isométrique du quadriceps du sujet jeune et sain [Katoh 2009, Roger 2010].

Le nombre de répétitions d’extension à partir de 90° vers l’extension complète avant fatigue est de l’ordre de 100 ± 20 pour une population similaire [Lopes 2018].

Fiabilité

La mesure de la contraction isométrique à 90° est acceptable à bonne. Avec un capteur de force fixé par une sangle, dans la même position, la reproductibilité apparait excellente chez le sujet jeune et sain.

La fatigabilité des quadriceps de 81 jeunes hommes entre 18 et 30 ans a été mesurée à une semaine d’intervalle. La reproductibilité des mesures est acceptable (coefficient de corrélation intra-classes au delà de 0,6), avec une variation des mesures de l’ordre de 10% [Lopes 2018].

Références bibliographiques

Roger O. Kollock Jr, James A. Onate, Bonnie Van Lunen (2010) The Reliability of Portable Fixed Dynamometry During Hip and Knee Strength Assessments. Journal of Athletic Training: Vol. 45, No. 4, pp. 349-356.

Katoh M et al. Test-Retest Reliability of Isometric Leg Muscle Strength Measurements Made Using a Hand-Held Dynamometer Restrained by a Belt: Comparisons during and between Sessions. Journal of Physical Therapy Science. Vol. 21 (2009) , No. 3

Lopes JSS, Micheletti JK, Machado AF, Souto LR, de Lima HP, Vanderlei FM, et al. (2018) Test-retest reliability of knee extensors endurance test with elastic resistance. PLoS ONE 13(8): e0203259. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0203259


Accès à l’article

Articles en rapport avec le sujet

Quadriceps & chutes des sujets âgés

Quelle association entre la force musculaire du quadriceps et les chutes chez les sujets âgés ?

Procédure

Les patients sont divisés en groupes de force musculaire faible, modérée et élevée selon que les valeurs de force du quadriceps soit supérieure ou égale à 30 kg, entre 15 et 30, inférieure à 15 kg.
La mesure se fait à 90° de flexion, à l’aide d’un dynamomètre fixé à la cage de pouliethérapie.

Validité

1028 participants (44,3% de femmes) ont été analysés. 178 (17,3%) des sujets ont connu une chute l’année précédentes.

Les chuteurs avaient un âge plus élevé (p = 0,001), étaient plus touchés par l’ostéoporose (p = 0,001) et présentaient une force du quadriceps inférieure à la moyenne (p = 0,001).

Après ajustement pour toutes les variables cliniques et démographiques, la survenue de chutes était associée négativement à la force du quadriceps et associée positivement à l'âge (> 70 ans).

Comparativement au groupe avec une force du quadriceps supérieure ou égale à 30 kg, la prévalence des chutes dans les groupes présentant une force faible et modérée du quadriceps a augmenté de façon notable, avec des odds-ratio de 3 IC95% [1,78-5,05] et 2,18 IC95%[1,22-3,42] respectivement.

Référence bibliographique

Ahmadiahangar A, Javadian Y, Babaei M, Heidari B, Hosseini S, Aminzadeh M. The role of quadriceps muscle strength in the development of falls in the elderly people, a cross-sectional study. Chiropr Man Therap. 2018 Aug 6;26:31. doi: 10.1186/s12998-018-0195-x.

Accès à l’article

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 908 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base