ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Communication

Michael Shacklock pour la première fois en France

Rédigé par P T le Mardi 18 Janvier 2011



DR ActuKiné
DR ActuKiné
Le tissu nerveux est sensible et fragile, ce qui nécessite des techniques appliquées avec précaution et finesse lorsque l'on souhaite le traiter.

Les solutions neurodynamiques proposées par Michael Shacklock (Adelaïde, Australie) vont être enseignées pour la première fois en France. Ce séminaire de 3 jours sera traduit et l'intervenant sera assisté d'un collaborateur supplémentaire pour des travaux pratiques encore plus encadrés. Lien vers la page de présentation : Neurodynamique clinique : Applications cliniques à la partie supérieure (1 au 3 février 2011, Marseille)

Un support de cours de plus de 100 pages et des situations cliniques décrites avec un raisonnement clinique adapté en fonction des éléments recueillis vont permettre aux stagiaires de développer des compétences nouvelles et utiles dès le lendemain du séminaire.

Le bilan neurodynamique permet de mieux comprendre la part des douleurs liées aux nerfs de celles du système musculosquelettique et de mettre en place une stratégie thérapeutique adaptée.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3369 fois


1.Posté par François le 18/01/2011 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour info, ces techniques australiennes sont enseignées depuis plus de 6 ans en France au pôle de formation continue de l'université de Lille 2 dans un D.U. en thérapie manuelle. Et avec beaucoup plus encore. Génial ! Elles existent depuis plus de 30 ans en Europe et plus de 50 ans en Australie, où Maitland, puis Elvey et Butler en ont été les grands architectes. Schacklock a fait avancer le schmilblick, fait un merveilleux travail, mais n'a pas inventé grand chose quand ont connait les écrits des 3 autres. Ceci n'ôte rien au contenu intéressant des publications de Schaklock. Allez-y quand-même ( ou à Lille 2 ;-) ), bon prof, ça vaut vraiment la peine et vous ferez du très beau boulot avec ce concept.

2.Posté par Kamil F. le 30/01/2011 20:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous m'enlevez les mots du clavier. Je ne comprends pas ce soudain engouement pour cette facette de la thérapie manuelle que tout le monde connaît déjà.

3.Posté par thomas le 30/01/2011 21:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
welcome in France,
we always live in another century because we are better than orthers, aren't we? :-)

4.Posté par jeanbat le 13/04/2011 01:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
au risque de passer pour un rabajoie, en ayant suivi le trt neurodynamique de jan de laere en chaine neuro méningé, et lu pas mal de butler et maitland, je n'ai jamais vu de résultat stupéfiant sur les différents trt neurodynamique pratiqués... un gain de mobilité certe, mais pas de reelles diminution de la douleur... je voulais avoir d'autres avis, ou ressenti sur ces traitements, et dans quel cadre vous l'avez trouvé le plus pertinent?

5.Posté par Jean-Louis Estrade le 13/04/2011 06:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vrai, comme disait ma grand'mère : "un bon thrust en C7-T1 et le médian fait moins le malin".

6.Posté par bernard delalande le 13/04/2011 07:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
somasimple
@jeanbat,
La neurodynamique n'est en aucun cas une panacée et ne traite pas les problèmes douloureux centralisés.
Par contre, toutes ces techniques nous ouvrent au raisonnement clinique qui est notre véritable expertise physiothérapique. Si le diagnostic est bien fait et les tests neurodynamiques correctement effectués, alors il est rare de de n'avoir pas de diminution de la douleur. En effet, c'est la première "marque de fabrique" de ces techniques et les résultats sont évalués au cours de la séance. Si les résultats sur la douleur sont absents ou minimes, il est important de revoir sa technique (cf : Schacklock) et l'intensité/durée des manœuvres "imposées" aux patients.

7.Posté par Marc Lecointe le 13/04/2011 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ajouterai que les traitements neurodynamiques ne s'adressent pas uniquement aux nerfs. L'utilisation des techniques de gliding, sliding ou tensioning ne sera d'aucune utilité si le contenant n'a pas été correctement évalué et traité. Le résultat sera, dans ces conditions, inéluctablement une majoration des douleurs.

8.Posté par jeanbat le 13/04/2011 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ bernard delalande: je manque d'experience surement en terme de nombres de patient vus: mais c'est un bon indicateur pour écarter des diagnostic, pour cela il est vrai que je trouve ça très pertinent. Mais pour ce qui est des traitements, n'existant pas de protocoles bien établi sur l'utilisation des mobilisations neuro-dynamiques (a ma connaissance..) je trouve parfois difficile en tant que traitement de savoir ou arreter le nombre de mobilisations.. non?

9.Posté par jeanbat le 13/04/2011 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
juste un clin d'oeil et exmple concret: on peut lires dans les cours et formations l'utilisation des trt neuro dynamiques dans les canaux carpiens... Ils sont deja rares a venir avant l'opération puisqu'ils ne sont plus indiqué par la sécu, et ceux que j'ai testé en reeducation n'ont pas eu de résultats stupéfiants, avez vous deja essayé? et sur des traversées thoraco brachiales?

10.Posté par Benjamin BOLLA le 13/04/2011 22:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une référence concernant le ttt neurodynamique sur le canal carpien :

Horng YS, Hsieh SF, Tu YK, Lin MC, Horng YS, Wang JD.
The Comparative Effectiveness of Tendon and Nerve Gliding Exercises in Patients with Carpal Tunnel Syndrome: A Randomized Trial.
Am J Phys Med Rehabil. 2011 Mar 22.

Conclusions :
"The combination of tendon gliding exercises with conventional treatments may be more effective than that of nerve gliding exercises with conventional treatments"



11.Posté par Jean-Louis Estrade le 13/04/2011 23:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis tombé dessus aussi. Je ne sais pas ce qu'ils entendent par traitement tendineux (crochetages ?) quels tendons ? rétinaculum des fléchisseurs ?

12.Posté par bernard delalande le 14/04/2011 07:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
somasimple
@Benjamin BOLLA,
1/ Cet article ne décrit ni les manoeuvres pour les tendons, ni celles pour les nerfs.
2/ Comment faire des mouvements "neurodynamiques" sans associer les mouvements des tendons ?
J'ai accès au Full Text pour ceux qui sont intéressés => bernard@neurodynamique.fr

@jeanbat,
Les "CTS" opérés peuvent être de 2 sortes : à composante neurogène (récupérable) et à composante antérieure neurologique (???). Une atteinte neurogène de longue durée peut produire une atteinte avec signes neurologiques et séquelles.
Il est bien sur plus important d'agir avant l'opération et il est possible d'avoir des échecs pour les mêmes raisons.
Les résultats peuvent être très bons pour les "défilés" si encore une fois on respecte une progression et les sensations éprouvés par le patient.
Le nombre de mouvements/répétition est fonction de la douleur. Il est parfaitement possible de se limiter à 3 mouvements la première séance mais rechercher à libérer les interfaces en première intention.

13.Posté par bernard delalande le 14/04/2011 07:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
somasimple
Voilà l'extrait de l'article :

"Tendon and Nerve Gliding Exercises

Following a conventional protocol, the tendon
gliding exercise used in this study involved sliding
the flexor tendons of the hand by moving the fingers
through the following five discrete positions:
straight, hook, fist, table top, and straight fist positions.
6 Following the study of Totten and Hunter,7
the nerve gliding exercise targeted the median
nerve by moving the fingers and wrist through
six different positions: grasp, finger extension,
wrist extension, thumb extension, forearm supination,
and gentle stretch of the thumb by the opposite
hand."

De plus, le traitement standard propose :
"All patients received conventional treatments (splint and paraffin therapy, as in group 3)"
Orthèse de nuit et paraphiine à 52°C pour un problème neurogène n'est pas la meilleure solution pour sortir dudit problème.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires