ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

"Névralgie d'Arnold" ? Céphalée cervicale ?

Rédigé par Francis GRONDIN le Mardi 5 Janvier 2016

Fiabilité et précision diagnostique des tests cliniques pour les céphalées cerviogéniques



Revue systématique

Maigne décrivait en 1976 les céphalées cervicales et le test de la douleur au pincé-roulé du sourcil. Le terme Névralgie d'Arnold utilisé à tord n'est plus d'actualité. Depuis plus de 30 ans, le terme de céphalée cervicogénique ("d'origine cervicale") est reconnue et utilisé dans la littérature (1983). Il représente une forme de céphalée qui implique une douleur référée issue du rachis cervical. L'International Headache Society recommande l'utilisation de tests cliniques pour le diagnostic d'une céphalée cervicogénique, notamment par l'examen du rachis cervical (IHS, 2013) afin d’éviter une erreur diagnostique avec Migraines (vraies) qui demandent un traitement totalement différent.

Cette revue systématique (Rubio-Ochoa et al, 2015) fait le point sur la fiabilité et la précision diagnostique de tests cliniques pour la céphalée cervicogénique. 8 articles ont été retenus (PRISMA guidelines) à partir des quatre bases de données électroniques MEDLINE, Web of Science, Embase and Scopus.
Les auteurs concluent qu'il existe des preuves suffisantes montrant des niveaux élevés de fiabilité et de précision diagnostique des tests cliniques suivants :
- Le FRT (test de flexion-rotation cervicale) qui mesure la mobilité atloïdo-axoïdienne (C1-C2) présente à la fois la plus haute fiabilité et la précision diagnostique la plus forte. La précision diagnostique versus Migraine et Asymptomatique est de 91% (Ogince et al, 2006). Ce test a une sensibilité > 91% et une spécifité > 90% (Hall et al, 2008 ; Ogince et al, 2006), une fiabilité inter-examinateur de 0,91 (Hall et al, 2008) avec une valeur seuil de positivité de 33° (Ogince et al, 2006; Hall et al, 2008).
- Les PAIVMs (mobilité intervertébrale accessoire passive). Deux études (Jull et al, 2007; Hall et al, 2010) montrent leur grande fiabilité (Kappa = 0,61- 0.76 et accord >0.83). Il semble que le segment C1-C2 est le plus fréquemment retrouvé (63% des patients). Ce test a une haute sensibilité et un faible rapport de vraisemblance négatif (Zito et al., 2006).

Références :
Rubio-Ochoa J, Benítez-Martínez J, Lluch E, Santacruz-Zaragozá S, Gómez-Contreras P, Cook CE. Physical examination tests for screening and diagnosis of cervicogenic headache: A systematic review. Man Ther. 2015 Sep 21. Résumé ici : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26423982
Hall T, Briffa K, Hopper D, Robinson K. Reliability of manual examination and fre- quency of symptomatic cervical motion segment dysfunction in cervicogenic headache. Man Ther 2010a;15(6):542e6.
Ogince M, Hall T, Robinson K, Blackmore AM. The diagnostic validity of the cervical flexion-rotation test in C1/2-related cervicogenic headache. Man Ther 2007;12(3):256e62.
Zito G, Jull G, Story I. Clinical tests of musculoskeletal dysfunction in the diagnosis of cervicogenic headache. Man Ther 2006;11(2):118e29.
Jull G, Zito G, Trott P, Potter H, Shirley D, Richardson C. Inter-examiner reliability to detect painful upper cervical joint dysfunction. Aust J Physiother 1997;43:125e9.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 4325 fois


1.Posté par Véronique Debelle le 12/01/2016 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La névralgie d´Arnold est depuis longtemps remplacée par la neuropathie occipitale et définit selon les critères de l ́International Classification of Headache Disorders (3e édition 2013).

2.Posté par GRONDIN Francis le 28/01/2016 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Madame DE LAERE-DEBELLE, merci de donner cette précision pour ce terme "névralgie d'Arnold" utilisé a tord à ce jour par les professionnels de santé, pour laquelle la classification de 2013 établi des critères diagnostics précis. J'espère que j'ai été clair sur l'utilisation volontaire d'un titre qui n'a été qu'un moyen pour attirer un regard sur un terme connu, "utilisé à tord" et qui "n'est plus d'actualité".

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base