ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

On ne peut pas prédire les suites défavorables d’une chirurgie pour lombo-sciatalgie

Rédigé par le Vendredi 26 Octobre 2018



Selon les auteurs de cette revue systématique, les taux de réussite de la discectomie lombaire sont estimés à 78-95% des patients un à deux ans après la chirurgie, ce qui confirme son efficacité. Ils se basent sur des revues Cochrane.

Ils concèdent que la douleur et l'invalidité persistantes constituent un problème pour certains patients et une récidive obligeant à une réintervention est retrouvée.

Ils cherchent à identifier les facteurs pronostiques prédisant les résultats pour éclairer la prise de décision en matière de chirurgie et de réadaptation après la chirurgie.

Est-ce que des facteurs physiques préopératoires sont associés aux résultats postopératoires chez les patients adultes [≥ 16 ans] subissant une discectomie ou une microdiscectomie lombaire ? C’est la question.

Méthodes

Une revue systématique a été réalisée à partir d’études de cohorte prospectives avec suivi au delà d’un an, évaluant les facteurs pronostiques physiques potentiels.

Résultats

1189 titres et résumés et 45 textes intégraux ont été évalués, y compris 6 études; 1 à faible et 5 à haut risque de biais. La méta-analyse n'était pas possible (risque de biais, hétérogénéité clinique).

Il existe peu de preuves selon lesquelles une lombo-sciatique préopératoire plus sévère prédit un meilleur résultat  à 12 mois et une meilleure diminution des névralgies à 2 et 7 ans. De faibles preuves montrent que la durée de la névralgie préopératoire n’est pas associée au résultat.

Conclusion

Une étude d’observation prospective à faible risque de biais et de puissance suffisante est nécessaire pour approfondir l’étude des facteurs pronostiques physiques potentiels en raison du niveau de preuves bas voire très faible existant.

Commentaire ActuKiné

Il s’agit de patients présentant des lombo-sciatalgies et non de simples hernies discales. Manifestement, rien ne permet de prédire les suites défavorables. Est-ce que les auteurs reviennent sur l’intérêt pur et simple de la chirurgie ?

Références bibliographiques

Rushton A, Zoulas K, Powell A, Bart Staal J. Physical prognostic factors predicting outcome following lumbar discectomy surgery: systematic review and narrative synthesis. BMC Musculoskelet Disord. 2018 Sep 11;19(1):326. doi: 10.1186/s12891-018-2240-2

Article disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 583 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base