ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Passage officiel des études en 4 ans !

Rédigé par Pascal Gouilly le Vendredi 4 Septembre 2015



7 ans pour aboutir à ce texte

© olly - Fotolia.com
© olly - Fotolia.com
Dans l’histoire de la profession, il y avait le 5 septembre 1989 avec la parution des textes du DE de kiné, il y aura maintenant le 2 septembre 2015 avec la publication ce matin au JO du 4 septembre 2015 de l’arrrêté relatif au diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute

Il fallait vraiment être patient mais cela valait la peine pour apprécier à sa juste valeur ce passage en 4 ans d’étude !
Les annexes paraîtront au JO du 15 septembre.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 4860 fois

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

44.Posté par Thomas le 15/09/2015 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je parle d'un PhD, un doctorat de recherche pour certains confrères permettant une démarche de recherche, comme dans d'autres pays (Belgique, Canada etc...).

Le M2 n'est pas la garantie d'une pratique de qualité, mais il est la garantie d'un niveau de formation minimale pour tous, en cohérence avec la demande actuelle (BDMK, choix des techniques et programmation des séances etc...). Après, ceux qui veulent faire du médiocre...

43.Posté par TG le 15/09/2015 14:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ok pour le théoricien. Je vois à peu près le cursus. Encore que je doute de l''intérêt d''un doctorat.
Par contre un M2 viendra t il modifier les pratiques commerciales ? La qualité sera t elle améliorée ? Les abus. La kinésithérapie médiocre ?

42.Posté par Thomas le 15/09/2015 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Question bien légitime. Le M2 permet plusieurs choses, à compléter par d'autres mais pour moi principalement :
-Sur le plan du praticien : un niveau de formation actualisé avec des objectifs révisés (passage d'une démarche de technicien à celle d'ingénieur),
-Sur le plan du théoricien : l'accès en cursus doctoral (conditions à voir, mais si on se base sur ce qui est fait pour d'autres diplômes de M2 et en fonction des écoles doctorales, on peut imaginer un accès direct sans un nouveau M2), donc facilité l'accès à la recherche en kinésithérapie ou domaines connexes, et par là espérer faire du tri, continuer à avoir une prise en charge de la collectivité de nos actes en les rationalisant etc....

41.Posté par TG le 15/09/2015 09:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel est le réel intérêt de porter le titre issu du grade de Master ?
Snobisme ?
Qualité de soins prodigués au patient ?
Eclairez moi svp.

40.Posté par JL E le 14/09/2015 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'après les annexes, deux fois 40 heures de CM et TD et deux fois 60 heures de travail personnel.

39.Posté par François ANGELINI le 14/09/2015 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Combien d'heures d'anglais scientifique dans la nouvelle mouture du D.E.?

38.Posté par Ludo le 13/09/2015 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En tout cas, le prochain combat à mener est celui de la valorisation de notre profession, bien méritée!

37.Posté par Antoine le 13/09/2015 21:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonsoir,

Je trouve que les avis de Damien sont un peu trop tranchés, ce n'est pas tout bon ou tout mauvais. En plus on peut échouer Médecine ou le concours PCB à 18ans par manque de maturité. Néanmoins, je reconnais qu'il y a un quand même un fond de vérité dans ce qu'il dit.

Enfin bref, reparlons des 4 années d'études qui est le sujet principal de ce topic.

Bonne soirée.

36.Posté par Thomas le 13/09/2015 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
La qualité professionnelle d'un individu sur une vie n'est-elle que le résultat d'un concours passé à 18-20 ans ou n'est-ce qu'une vision réductrice d'un élitisme bien franchouillard ?

35.Posté par Jean-Luc NEPHTALI le 13/09/2015 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On pourra remarquer que les commentaires maniaco-trolloïdes de l'ami Damien (qui se dit kiné), sont à rapprocher de ceux d'un certain Thierry (qui, lui, se disait médecin), sur un autre post, au point qu'on pourrait être en droit de penser qu'il s'agit de la même personne qui déverse ses aigreurs d'estomac du week-end.

En se rabaissant à son niveau de réflexion et d'argumentation (i.e. faire du concours PCB la seule gloire et la "supériorité" du kiné formé en IFMK), on pourrait presque avancer que les études en France peinent à stimuler l'intellect des étudiants.

34.Posté par JL E le 13/09/2015 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Damien, toujours le même rappel :

"Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession"

Des MK exerçant en France, quel que soit le lieu de leur étude ou leur pays d'origine, peuvent se sentir blessés par l'affirmation publique de vos convictions.

33.Posté par Damien le 13/09/2015 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis tout à fait d'accord que des jeunes ayant fait leurs études à l'étranger peuvent parfois être plus compétents que certains ayant fait leurs études ici, c'est normal vu les milliers de formés par an. Mais la majorité n'est peut être pas celle-ci. Comme je l'ai dit, il s'agit d'un couperet et à quelques places on est admis ou pas, cela ne joue pas à grand chose. Ce que je dis, c'est que le niveau à la base n'est pas le même, après j'ai eu la chance de pouvoir faire mes études en France, il est sûr que si j'avais dû faire mes études à l'étranger, j'aurais voulu défendre la qualité de ma formation, c'est logique.

Comme je l'ai dit, le soucis est qu'il y a pour ainsi dire autant de nouveaux inscrits au conseil provenant de formations en France que de formations à l'étranger. Après, vous pensez ce que vous voulez et je pense ce que je veux. Je respecte pleinement vos points de vue et j'en attends de même de votre côté. Le fait est que je n'ai jamais été scotché par le niveau d'un Français étant formé à l'étranger, le jour où ce sera le cas pour plusieurs MK, je changerai peut-être d'avis :-).

32.Posté par Damien le 13/09/2015 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'y a aucun lien entre mes propos et les extrémistes. Je ne l'ai jamais été et je ne le serai jamais. Je dis simplement qu'il s'agit d'un système injuste. Et je n'ose imaginer ceux qui échouent en France et qui ne peuvent pas aller à l'étranger pour des questions financières ou parce qu'ils n'ont pas eu la chance d'être tiré au sort en Belgique.

Il n'est nullement question d'extrémisme puisque ce sont des Français. Tout comme j'apprécie beaucoup nos confrères des autres pays. il font leurs études dans leurs pays et après ils vont où ils le souhaitent, il n'y a aucun soucis sur cela. Le soucis à mes yeux est le fait que des Français qui n'ont malheureusement pas le niveau suffisant pour réussir ici, partent à l'étranger pour se former et ensuite reviennent demander un droit d'exercice. Il n'y a aucun propos extrémiste dans tout ce que je dis.

31.Posté par Eddy le 13/09/2015 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve un peu réducteur de juger et choisir un kiné en fonction de son lieu de formation et encore plus avec pour argument son QI ou sa capacité de travail. Je suis MKDE, donc formé en France, et sincèrement ce ne sont pas les meilleurs aux concours qui font les meilleurs kinés à la sortie des études. Notre profession est certes basée sur des connaissances théoriques à intégrer mais aussi pratiques et surtout sur une composante humaine (Cf.les derniers articles sur la douleur, la relation corps / esprit).
Je travaille dans le sud de la France, je suis resté 4 ans en centre de rééducation, j'ai cotoyé beaucoup de kinés espagnols, mais aussi des étudiants français et espagnols venant faire valider leur diplome en effectuant des stages en structure, tout comme des stagiaires d'IFMK et sincèrement, c'est comme partout il y a des bons et des moins bons (pour ne pas dire des mauvais).
Je pense qu'il ne faut pas mélanger les problèmes, les études à l'étranger ne sont pas forcément plus mauvaises qu'en France, par contre l'arrivée massive et non maitrisée de tout ces kiné peut à terme finir par poser des problèmes...

30.Posté par Henri LAMBERT le 13/09/2015 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis surpris par l'absence de réactions des auteurs/administrateurs/modérateurs de ce site ; j'attendais mieux de la part de Messieurs Gouilly, Estrade, Trudelle, notamment.

Pour ma part, la lecture d'une partie de ce florilège, sans nuance et sans base sérieuse de réflexion, me fait penser à cette phrase attribuée à Frédéric Dard : “Il y a plusieurs façons d'être con, mais le con choisit toujours la pire."

Et rappelons-nous que la banalisation de ce genre de propos a fait et continue de faire le lit des extrêmes en France.

29.Posté par Damien le 12/09/2015 22:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est normal qu'à l'étranger ils les formaient en 4 ans, il leur faut une année de plus car en 3 ans cela aurait été bien trop chargé pour eux pour apprendre tout cela :-) ... Et là en passant à 4 ans en France suite à une première année en Fac, je me demande à combien d'années il faudra passer à l'étranger (un peu d'humour vis à vis de cette injustice ne fait pas de mal, lol).

Mais bon, nous avons de gros besoins de MK donc forcément il faut accepter du monde, même s'ils ne sont pas top car il y a de nombreux déserts médicaux, c'est bien là le problème, surtout pour les patients, car c'est ça le plus important. En tout cas, les droits d'exercices ne sont pas toujours du moins pas dans tous les cas tout de suite accordés. Je reconnais qu'un élève échouant de quelques places au concours aura un niveau quasiment équivalent des derniers pris, mais là nous parlons d'autant de formés à l'étranger que de formés en France.

En tout cas, je privilégierai toujours un MKDE à un Français diplômé de l'étranger et cela m'étonnerait énormément que je change d'avis. Et ceci vaut aussi tout naturellement pour toutes les autres professions médicales ou paramédicales.

28.Posté par Damien le 12/09/2015 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Mike, tu défends sûrement le système étranger car tu en as probablement bénéficié étant donné que tu n'étais probablement pas suffisamment bon pour réussir ici ;-). Tant mieux pour toi, mais tu es parti à l'étranger pour "acheter un diplôme" qui risquait de t'être inaccessible ici. Tant mieux pour toi, c'est tout ce que l'on peut dire pour le moment. Ne raisonnes pas qu'en matière d'années, essayes de prendre un peu de hauteur vis à vis de tout cela. Un étudiant en Math Spé sera en Bac+2 et sera très loin devant un étudiant de BTS, rire. En tout cas si on comparait le niveau des élèves en K1 après la réussite aux concours et ceux qui sont Français et étudient en Belgique ou je ne sais où, cela donnerait de belles différences, tant au niveau du QI que des capacités de travail. Le système est actuellement ainsi, c'est la loi, je la respecte et je la respecterai toujours. Cependant, je suis pleinement en droit de ne pas être d'accord avec cette réelle injustice et surtout les risques encouru par certains patients (ceci vaut surtout pour ceux consultant nos amis Médecins ;-)).

De toute façon, c'est un constat et je suis très fier et heureux d'avoir fait mes études en IFMK et d'être diplômé d'état. Je ne manque pas d'échanger avec les patients ou des proches sur ce sujet lorsque certains d'entre eux me questionnent à ce propos :-), ce qui est mon droit :-).

27.Posté par Damien le 12/09/2015 21:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le niveau des jeunes Français partant à l'étranger est inférieur à ceux faisant leurs études ici et ce n'est pas les formations qui changent quelque chose, tout le monde le sait pertinemment. S'ils partent c'est qu'ils sont trop faibles pour réussir ici :-).

Quand on est moyen, quand on n'a pas une très bonne mémoire, que l'on ne travaille pas à fond et que l'on n'a pas un bon niveau de réflexion, de partir à l'étranger pour "acheter des diplômes" ne change rien :-). Je pleins notamment les Belges de voir toutes ces arrivées d'élèves Français moyens à devoir essayer de les former... ils sont courageux et bien trop généreux, rire.

26.Posté par mike le 12/09/2015 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu as raison Damien, le niveau des étudiants formés à étranger est supérieur à celui des français, il était tant que les études passent à 4 ans pour rattraper ce retard.

25.Posté par Damien le 12/09/2015 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je me réjouis également de cet allongement car le programme est tellement vaste, que sur 3 ans c'est un peu juste. En plus l'apparition d'un stage long en dernière année est un point positif tout comme des enseignements optionnels qui permettront d'orienter sa formation.

Le grade de Master est un point important sur lequel il faut se battre. Ce serait logique d'obtenir ce grade au vue de l'enseignement suivi, du niveau demandé et des responsabilités inhérentes à la fonction.

Je maintiens mon point de vue (partagé par d'autres MKDE mais également par plusieurs patients avec qui j'ai été amené à discuter de ce sujet), l'arrivée en masse de jeunes Français issus de formations à l'étranger est injuste. D'autant plus qu'en Belgique, Espagne... il arrive chaque année des centaines et des centaines de Français de niveau moyen qui n'auraient pas eu le niveau de réussir ici. Ils sont bien gentils d'essayer de les former en sachant que dès qu'ils seront diplômés, il reviendront en France exercer là où ils auraient ou bien tout simplement là où ils ont échoué... Le moment où vous serez entourés de diplômés de l'étranger, vous vous direz peut être (si c'est pas encore le cas actuellement) que c'est injuste. En plus, les patients doivent bien mieux être informés de tout cela et doivent savoir si leurs professionnels de santé sont diplômés de France ou de je ne sais où, après il ne tient ensuite qu'à eux de choisir au mieux pour eux... Si ceux diplômés de l'étranger, indiquaient sur leur plaque qu'ils seraient diplômés de Madrid, de Bruxelles, de Liège... cela ferait réfléchir plus d'un patient et beaucoup privilégieraient des formés en IFMK plutôt que des diplômés d'étranger car le niveau à la base n'est pas le même.

1 2 3
Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires