ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Physiothérapeute pour 52% ... Un sondage sur le site de la SFP

Rédigé par le Dimanche 9 Octobre 2011



Un sondage lancé la semaine dernière sur le site de la SFP posait la question sur le titre de Physiothérapeute. Les réponses montrent un avantage de 52% pour le titre de Physiothérapeute, voir le résultat ici.

Une nouvelle question sur la durée des études est en ligne sur la page d'accueil du site

A noter que pour pas mal de monde la physiothérapie serait l'application d'agents physiques ce qui est réducteur et une exception de représentation pour la France et la Belgique dont l'origine semble une erreur de traduction (si quelqu'un a la source de cela qu'il se manifeste sur cette note).

Pour le Canada francophone c'est ici

Une pratique basées sur les sciences de la santé

Pour la Suisse francophone, c'est ici

Les thérapeutes de la physiologie humaine prendront-ils leur essor en France ? Réponse prochainement.

Vendredi 14 et samedi 15 Octobre vous pourrez rencontrer une physiothérapeute canadienne et un physiothérapeute suisse au congrès de la Thérapie manuelle orthopédique : www.congrestmo.fr
Encore des définitions à expliquer et à intégrer...

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1111 fois


1.Posté par Djef le 10/10/2011 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A noter, également , un taux de 75% favorable en début de sondage qui chute à 52% sur 149 votants, .. il vaut mieux interrompre le sondage avant inversement de la tendance.

2.Posté par Stephan ROSTAGNO le 10/10/2011 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Y a-t-il des sous-entendus ?

3.Posté par Pierre Trudelle le 10/10/2011 22:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Durant plusieurs semaines la SFP va mettre en ligne des questions pour des sondages hebdomadaires. Chacun interprétera ce qu'i veut bien voir.
La SFP est transparente dans tout ce qu'elle fait depuis 1936.

4.Posté par JL E le 11/10/2011 06:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas moyen de laisser "vivre" les sondages sur X semaines ? Pas très représentatif cet échantillon...

5.Posté par antonello le 11/10/2011 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que veut dire exactement et/ou étymologiquement "physiothérapeute" en français? Si l'on se réfère au grec, physiothérapeute serait la thérapie par le fonctionnement naturel ou normal, ce qui ne veut pas dire grand chose...
Il n'y a par ailleurs pas de correspondance en anglais puisqu'existent les physical therapist (équivalent kiné), les occupational therapist(ergo), les respiratory therapist, les physicians (médecins) mais rien de physio...
Kinésithérapeute est bien le thérapeute par le mouvement (au sens large par l'exercice).

6.Posté par Kamil F. le 11/10/2011 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis Physio aux pays-Bas, comme il y a des physios ailleurs au Quebec etc. L'etymologie? c'est l'usage qui compte car cela veux tout simplement dire Physical Therapist, et c'est ça qui est important: Master1 ou Bachelor's degree pour être reconnu comme Physio ou PT.
Je crois que le choix est assez simple à faire.

7.Posté par RH le 11/10/2011 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
page 13 de la seconde édition du "Guide to physical therapist practice", 2003, de l'APTA : "The terms "physical therapy" and "physiotherapy" and the terms "physical therapist" and "physiotherapist" are synonymous. Personnellement la définition d'une profession par son domaine de compétence me semble peut être plus lisible qu'une définition par les moyens d'action. je préfère kinésithérapie (et non masso-kinésithérapie) à physiothérapie. Et thérapie manuelle ne me plaît guère non plus, mais c'est nettement moins abscons (allez donc voir son étymologie) qu'ostéopathie

8.Posté par antonello le 12/10/2011 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un nom n'est pas anodin et l'usage (par certains) ne peut heureusement pas balayer histoire et culture sans lesquelles la question de la kinésithérapie ne se poserait même pas.
Si physical therapy et physiotherapy sont synomymes pour les anglosaxons, comme kinésithérapie est une bonne traduction de physical therapy et que ces noms ont du sens dans les deux langues, je ne vois pas l'intérêt de se laisser dicter l'utilisation d'un néologisme inepte en français. D'autant que je ne vois plus ensuite pourquoi les ergothérapeutes ou autres métiers paramédicaux ne revendiqueraient pas la même appellation puisqu'actuellement nos métiers sont classés et différenciés par leur moyen d'action (psycho, ergo, kinési,....).
Souvenons-nous qu'il a fallu discriminer tous ces métiers de l'l'infirmerie à laquelle nous pourrions légitimement prétendre encore au nom de l'étymologie latine cette fois du "soin aux infirmes".

9.Posté par Michel GOURGUES le 12/10/2011 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kinésithérapeute ou Physiothérapeute, quelle importance ? !
" Quand on ne veux pas changer les choses , on change les mots. " Jean Jaurès.

10.Posté par Kamil F. le 12/10/2011 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si des gens preferent 'kiné' pour des raisons culturelles, historiques ou pour ne pas se 'laisser dicter' un autre nom, il n'y pas der quoi s'étnooer que la France s'illustre de nouveau avec cette 'exception culturelle' qui fait que comme dans pas mal d'autres domaines, ça n'avance toujours pas. Je ne sais pas s'il faut en etre fier cependant.
En revanche, kiné correspond peut-etre approximativement à PT ou Physio, mais pas vraiemnt niveau cursus ou diplome, et je ne parle pas des options specialisantes qui ailleurs debouchent sur un master2.
Pour mettre tout le monde d'accord et pour enfin se detacher de ceux qui font trainer les choses je propose tout simplement de creer une nouvelle profession en France: Physiotherapeute, diplome recquis: bac + 4 = master1, options de specialisations (therapie manuelle, etc) en master 2.
Et laissons les 'kinés' tel quels ou aussi vers M1 puis vers kiné-osteo car plus familier et connu.
ça met tout le monde d'accord, non?
Bon, c'est juste une idée...

11.Posté par Djef le 12/10/2011 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, kamif, les kinés en M1 ou M2 feront tous ce qui est bilan/contact/soins/palpation et le physiothérapeute fera l'ingénieur, les protocoles de rééduc et lira les notices d'emploi. pas de problèmes ça me va. je resterais donc MK. Et c'est pas les 2 ou 3000 médecins de rééducation qui nous feront de l'ombre..aux physiothérapeutes.
Et c'est pas le titre qui freine l'évolution mais le cursus de base. Quant à l'homogénéité du bazar à l'international, seule la compétence comptera, pas le titre.

12.Posté par Kamil F. le 12/10/2011 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Djef: En ce qui me concrne, la physio et la TM ne se resument pas aux protocoles ni meme aux guidelines. Le paradigme etant celui d'Evidence-INSPIRED-practice.

Le cursus de base des Physios et des MT est uniformisé: bachelor's degree (M1)
4 ans pour pouvoir traiter en 1ere intention. C'est clair et c'est reconnu a l'international.

Concernant la MT, toujours pas de protocoles en vue mais juste un approfondissement du cursus de base + la specificité pratique de la MT que l'on peut resumer de cette façon: TEST, TREAT, RE-TEST.

Mais bien sur cela depend ds motivations: je prefere personnellement avoir une solide base scientifique pour savoir quand devier des reccomendations docn oui, je pense que le cursus et les competences d'un Physio sont, à ce moment, plus en homogeinité que ceux d'un MK a la sortie de son ecole.

Je trouve dommage que l'effort que font la plupart des MK pour combler les lacunes de leur enseignement ne peut encore etre recconnus a l'interieur d'un cursus similaire a celui de PT ou Physio. Sans parler de l'ostéo qui fait perdurer cette tradition de manque de scientificité.

Je n'hesiterais donc pas a sortir de mon village d'iireductibles et d'embrasser une culture et une histoire qui ne peuvent qu'enrichir. Et ceux qui veulent rester MK avec le cursus et les competences qui vont avec, OK, mais je continue a trouver dommage que cela soit sur la base de si pauvres arguments du genre 'on veut pas se laisser dicter'.

13.Posté par gourgues le 12/10/2011 14:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, Djef , Quand les MK français comprendrons qu'ils ne sont pas au bon niveau scientifique et technologique,peut être, que les choses changeront.
Mais cela fait combien de temps que certains nous le rabâchent ?

14.Posté par Djef le 12/10/2011 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kamif, qu'en sais tu , réellement de ce qui se passe dans les cabinets des MK français ?
Je t'invites cordialement à passer la journée avec moi pour en juger, si tu veux, le sud ça te changera. On échangera sur la différence, toujours d'actualité, qu'il existe entre un résultat et sa preuve scientifique(indispensable au demeurant). Ce petit ( ou grand) décalage , s'il fallait se le limiter au scientifiquement prouvé, nous ferez régresser, sans nul doute, en terme de résultat.

15.Posté par Kamil F. le 12/10/2011 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Djef: j'ai deja ecrit que je savais que les MK assurent car ils completent par eux-meme ce que l'ecole n'a pu apporter. C'est cette situation que je deplore car cet effort n'est pas reconnu. Ils seraient Physio avec le cursus correspondant cela serait mieux je pense.

Quand au resultat, on peut en discuter en effet, en revanche si on ne connait pas le scientifiquement prouvé, comment savoir quand on peut s'en eloigner?

Je crois en un equilibre entre connaissances, experience et 'feeling'.
Mais j'aimerais bien que ceci soit valorisé en France, comme cela l'est deja a l'etranger.

Allez quoi, c'est pour le bien de la profession...

16.Posté par Nicolas S le 12/10/2011 19:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que proposes tu concrètement Djef?

17.Posté par JCE VD le 12/10/2011 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Curieuse discussion, curieux débat.
Si je me balade ailleurs qu'en France, à "l'étranger", je suis physiotherapist, quand je reviens en France je suis kinésithérapeute.
Sans aucune difficulté.
Maintenant le risque serait d'adopter une façon de travailler commune, d'avoir des échanges, de communiquer avec les étrangers. Ce risque fait donc peur. Et la peur fait dire des sottises. L'indignation a des limites.
Il n'y a plus de frontières, tout est mis en commun....
On ne peut qu'encourager les grognons à voyager, seul, pas en groupe.
Allez respirer un autre air et vous changerez de chanson.
Jean Christophe

18.Posté par Duplan patrice le 12/10/2011 21:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Étant membre de l'European society for shoulder and elbow réhabilitation (national delegate) il n'y a aucune différence dans nos débats avec mes confrères européens nous exerçons le même métier mais avec des titres différents ....
En France nous souffrons cruellement de cet évidence based practice car nous n'avons pas été forme dans ce sens cependant nous avons dans l'ensemble de bons résultats et nos patients nous apprécient .
Il nous reste plus qu'à faire le lien et c'est gagne
Évaluons nous et nous n'aurons plus besoin de penser que l'herbe est toujours plus verte chez les autres.....

19.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 12/10/2011 22:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Causer, babiller, pérorer, vitupérer, vilipender, condamner, excommunier, ...
Le kinésithérapeute français n'a pas besoin de diplôme supplémentaire pour çà, c'est sûr...
Et si vous consacriez votre énergie à participer à une veille bibliographique dans votre domaine de compétence, sur les traductions de PEDro, ou parmi les parutions de Medline ?

Toujours ce foutu rêve du grand soir...

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires