ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Posture et Equilibre

Posturographie & maladie de Parkinson

Rédigé par le Lundi 24 Septembre 2018



Vous allez pouvoir recycler votre plateforme de posturologie !

Population-cible

Patient homme ou femme, de 71 ± 7,8 ans de moyenne d’âge, souffrant d’une maladie de Parkinson.

Matériel

Plateforme de force BIOMEC400. Acquisition à la fréquence de 100 Hz, avec un filtre passe-bas.

Procédure

Elle nécessite une demi-heure.

Une série de sept tâches d’équilibre sur plateforme est demandée au patient, pieds nus, d’une durée de 30 secondes par tâche. Le sujet reste les bras le long du corps.

Station bipodale les talons à 10 cm de distance, Romberg les yeux ouverts, Romberg les yeux fermés, un pied devant l’autre YO, YF, un pied devant l’autre YO en demandant au sujet des calculs simples, station unipodale avec le côté au choix du patient.

Une surveillance physique prévient les risque de chutes.

Le sujet reste sur la plateforme entre deux tâches, avec une minute de repos entre les tâches.

Valeurs

La surface en cm2 en position de Romberg yeux fermés est de l’ordre de 7.5cm2, avec une erreur standard de mesure de l’ordre de 5% et un changement minimal détectable de l’ordre de 2 cm2.

Lors de cette tâche, la vitesse est de l’ordre de 1.55 cm/s, en antéro-postérieur comme en médio-latéral avec une erreur standard de mesure de l’ordre de 2%, avec un changement minimal détectable de 0.2 cm/s.

Reproductibilité à une semaine d’intervalle

Le paramètre le plus reproductible est l’ellipse de confiance décrite par les centres de pression et la vitesse moyenne des oscillations.
La tâche la mieux reproductible est l’épreuve de Romberg les yeux fermés. Lors de cette tâche, la reproductibilité est très bonne (ICC à 0,93[0,81-0,97]).

Commentaire ActuKiné

Comme toujours, l’accumulation des variables induit le risque de valeurs obtenues par hasard. Il faudrait faire une étude complémentaire consacrée uniquement à la mesure du Romberg yeux fermés pour connaître la valeur intrinsèque de celui-ci, savoir s’il diffère des mesures obtenues chez des sujets sains similaires et le mettre en parallèle avec des scores dédiés à la maladie de Parkinson pour savoir s’il a une validité dans le suivi des patients. Vaste programme... Il reste que selon les auteurs, les valeurs obtenues sont conformes à celles obtenues dans la littérature.
L’examen est au moins plutôt fiable, c’est déjà çà.

Références bibliographiques

Marcelle Brandão Terra, Rubens A. Da Silva, Maria E. B. Bueno, Henrique Ballalai Ferraz & Suhaila M. Smaili (2018): Center of pressure-based balance evaluation in individuals with Parkinson’s disease: a reliability study, Physiotherapy Theory and Practice, DOI: 10.1080/09593985.2018.1508261

Résumé disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 570 fois

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter