ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Cardio-respiratoire

Prise en charge de la claudication intermittente ; une revue Cochrane

Rédigé par le Dimanche 13 Mai 2018



Bien que la thérapie par exercices supervisés par un physiothérapeute (SET) procure un bénéfice symptomatique significatif chez les patients présentant une claudication intermittente (CI), elle reste un outil sous-utilisé.

Sa mise en œuvre généralisée est limitée par le manque d'installations et de financement.
La thérapie par exercices structurés à domicile (HBET) avec une composante d'observation (par exemple, des cahiers d'exercices, des podomètres) et de simples conseils de marche (WA) sont des alternatives à la SET.

Objectifs

L'objectif principal était de fournir un aperçu précis des études évaluant les effets des programmes SET, des programmes HBET et WA sur la distance maximale ou temps de marche sur tapis roulant pour les patients présentant une claudication intermittente.

Les objectifs secondaires étaient d'évaluer les effets de SET, HBET et WA sur la distance ou le temps de marche sur tapis roulant sans douleur, la qualité de vie et la déficience fonctionnelle autodéclarée.

Critères de sélection

Ont été inclus des essais contrôlés randomisés comparant les programmes SET avec les programmes HBET et WA chez les participants présentant une CI.

Ont été exclues les études dans lesquelles les groupes témoins ne recevaient pas d'exercice ou de conseil de marche (activité physique normale maintenue).

Ont été également exclues les études comparant l'exercice avec l'angioplastie transluminale percutanée, la chirurgie de pontage ou la pharmacothérapie.

Collecte de données et analyses

Trois auteurs de la revue ont indépendamment sélectionné les essais, extrait les données et évalué les essais pour le risque de biais.
Deux autres auteurs de revues ont confirmé l'adéquation et la qualité méthodologique des essais.
Pour tous les résultats, ont été extraits le nombre de participants, le résultat moyen et l'écart-type pour chaque groupe de traitement pendant la période de suivi, si disponible.
Comme les chercheurs ont utilisé différentes échelles pour présenter les résultats de la distance et du temps de marche, les données rapportées ont été standardisées pour obtenir des tailles permettant de calculer une différence moyenne standardisée. La qualité de la preuve a été déterminée à l’aide de l'approche GRADE.

Principaux résultats

Pour cette mise à jour, ont été incluses sept études supplémentaires, soit un total de 21 études incluses, impliquant un total de 1400 participants. 635 ont reçu le SET, 320 le HBET reçu et 445 le WA.

En général, les programmes SET et HBET consistaient en trois séances d'exercices par semaine.

Le suivi variait de six semaines à deux ans.

La plupart des essais ont utilisé un test de marche sur tapis roulant pour étudier les effets de la thérapie par l'exercice sur la capacité de marche. Cependant, deux essais évaluaient seulement la qualité de vie, la déficience fonctionnelle et / ou le comportement de marche (les pas quotidiens mesurés par un podomètre).

La qualité méthodologique globale des essais inclus était modérée à bonne.

Cependant, certains essais ont été faibles en termes de nombre de participants, allant de 20 à 304.

Les groupes SET ont montré une nette amélioration de la distance maximale ou temps de marche sur tapis roulant par rapport aux groupes HBET et WA, avec des différences moyennes standardisées globales à 0,37 IC95%[0,12 à 0,62], p = 0,004 (preuve de qualité moyenne) et 0,80 IC95%[0,53 à 1,07], p <0,00001, preuve de haute qualité), respectivement.

Cela se traduit par des différences de la distance maximale de marche sur tapis roulant accrues d'environ 120 et 210 mètres en faveur des groupes SET.

Les données montrent des améliorations jusqu'à six et douze mois, respectivement.

Le groupe HBET n'a pas montré d'amélioration de la distance maximale ou temps de marche sur tapis roulant par rapport au groupe WA (différences moyennes standardisées globales de 0,30, IC95%[-0,45 à 1,05], p = 0,43, preuves de qualité moyenne).

Comparé à HBET, SET était plus bénéfique pour la distance ou le temps de marche sur tapis roulant sans douleur mais n'a eu aucun effet sur les paramètres de qualité de vie ni sur la déficience fonctionnelle autodéclarée.

Comparé à WA, SET était plus bénéfique pour la distance ou le temps de marche sur tapis roulant sans douleur et la déficience fonctionnelle autodéclarée, ainsi que pour certains paramètres de qualité de vie (par exemple, le fonctionnement physique, la douleur et le résumé des composants physiques après 12 mois), et HBET n'avait aucun effet.

Les données ne montrent aucun effet évident sur les taux de mortalité. Treize des 1400 participants sont décédés, mais aucun décès n'a été associé à la thérapie par l'exercice.

Dans l'ensemble, l'adhésion au SET était d'environ 80%, ce qui était similaire à celui rapporté avec HBET. Seules des données d'adhérence limitées étaient disponibles pour les groupes WA.

Conclusions des auteurs

Des preuves de qualité modérée et de haute qualité montrent que SET offre un avantage important pour la distance de marche mesurée sur tapis roulant (la distance ou le temps de marche sur tapis roulant avec ou sans le paramètre douleur) par rapport à HBET et WA, respectivement.

Bien que sa pertinence clinique n'ait pas été définitivement démontrée, cet avantage se traduit par distance maximale de marche sur tapis roulant accrue de 120 et 210 mètres après trois mois de prise en charge dans les groupes SET.

Ces distances de marche accrues sont susceptibles d'avoir un impact positif sur la vie des patients atteints de CI.

Les données ne fournissent aucune preuve claire d'une différence entre HBET et WA.

Les essais ne montrent pas de différences claires dans les paramètres de qualité de vie ni dans la déficience fonctionnelle autodéclarée entre SET et HBET.

Cependant, les preuves sont de qualité faible et très faible, respectivement.

Les chercheurs ont détecté des améliorations dans la qualité de vie en faveur de la TSA, mais les analyses ont été limitées par un petit nombre d'études et de participants.

Les futures études devraient se concentrer sur la qualité de vie spécifique à la maladie et d'autres résultats fonctionnels, tels que le comportement de marche et l'activité physique, ainsi que sur le suivi à long terme.

Commentaire ActuKiné

Note établie à partir du seul résumé. Si vous avez accès au texte intégral, merci de nous faire part de toute inexactitude ou renseignement complémentaire.  

Référence bibliographique

Hageman D, Fokkenrood HJ, Gommans LN, van den Houten MM, Teijink JA. Supervised exercise therapy versus home-based exercise therapy versus walking advice for intermittent claudication. Cochrane Database Syst Rev. 2018 Apr 6;4:CD005263. doi: 10.1002/14651858.

Ceci est la deuxième mise à jour d'une revue publiée pour la première fois en 2006.

Résumé disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1627 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires