ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Prothèse totale de genou? Peut être pas une si bonne idée... (suite)

Rédigé par le Mercredi 7 Septembre 2016



J'ai actuellement une patiente en soins qui m'a été adressée par un chirurgien en vue de préparer son opération pour la mise en place du prothèse totale de genou (PTG).
Elle a 81 ans et est relativement active. Son arthrose est très évoluée, avec un méchant valgus, et une amyotrophie relativement générale au niveau des membres inférieurs.
Le traitement prodigué a été composé de mobilisations avec mouvement, de taping, d'éducation et surtout d'exercices fonctionnels de renforcement et de contrôle moteur.
C'est la 1ère fois qu'elle essaie un traitement conservateur.
Le WOMAC est passé de 60 à 36 sur les 12 traitements que nous avons fait, pour le moment. Elle se trouve mieux et dit qu'elle a moins mal, même si c'est loin d'être parfait (et cela ne le sera surement pas).
Mais quand je lui demande si elle ne veut pas retarder (ou annuler...) l'opération de la semaine prochaine, elle me répond que c'est prévu comme ça et qu'elle ne se voit pas annuler...
Je dois certainement encore bosser ma communication auprès des patients...

Cette patiente m'a fait repensé à ce billet de l'an dernier sur AK , et m'a encore rappelé le chemin à parcourir sur notre communication auprès des patients, du grand public, et des médecins.
C'est aussi l'occasion d'enfoncer le clou avec cette étude de 2015, paru dans le New England Journal of Medicine.
Cent patients gonarthrosiques ont été répartis dans 2 groupes, l'un bénéficiant (sic) d'une PTG puis d'un traitement conservateur, l'autre bénéficiant uniquement du traitement conservateur.
A 1 an, le groupe PTG montre un avantage en terme de douleur et de fonction, mais un sérieux désavantage quand on prend en compte le nombre d'événements indésirables liés à la chirurgie.
La grande majorité des patients du groupe traitement conservateur n'ont pas eu recours à de la chirurgie par la suite. C'est qu'ils devaient être contents...
De cette essai clinique, j'ose imaginer qu'un traitement conservateur pour la gonarthrose serait plus économique pour la sécurité sociale.

Cette proposition d'économies est-elle dans le rapport de la CNAM ?

Référence
Skou ST, Roos EM, Laursen MB, Rathleff MS, Arendt-Nielsen L, Simonsen O, Rasmussen S. A Randomized, Controlled Trial of Total Knee Replacement.N Engl J Med. 2015 Oct 22;373(17):1597-606. doi: 10.1056/NEJMoa1505467.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1872 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base