ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Quelle profession remporte la palme de la croissance en recherche scientifique ? …

Rédigé par Olivier Daudier le Dimanche 31 Mars 2019



rawpixel
rawpixel
Guider sa pratique avec l’EBP c’est chouette ! Qu’un maximum de monde s’y mette, c’est mieux ! Alors pour savoir où on en est, des chercheurs italiens, néo-zélandais et belges ont cherché à connaître le taux de publications concernant les sciences de la réadaptation et de la physiothérapie en général, et à le comparer avec d’autres domaines du monde de la santé [1]!

Au-delà du simple taux de publication dont nous parlerons plus loin, l’équipe est allée jusqu’à observer le type d’articles publié, et non plus seulement leur nombre.

Comme l’ont affirmé Paul et Leibovici, les publications avec la plus grosse valeur ajoutée scientifique sont les Essais contrôlés randomisés (ECR) , les revues systématiques, et les méta-analyses. Ce sont ces types de publications qui sont le plus déterminantes pour produire des preuves, et donc des recommandations [2]. C’est donc à ces types de publications que s’intéresse l’article.

Pour en résumer simplement la méthode, les chercheurs ont effectué une recherche avec les termes « rehabilitation », « physical therapy modalities » et « drug therapy ». Ces termes sont tous en 3e position dans les arborisations des termes MeSH. Le tout a été filtré par type d’article et intégré dans un modèle de régression.

Alors, qu’ont-ils trouvé ?
Tout d’abord, le nombre de publications croît autant dans le domaine des sciences de la réhabilitation que dans les autres champs. Pour autant, même si les publications du domaine pharmaceutique augmentent plus rapidement, en ne regardant que les ECR, revues systématiques et méta-analyses, les sciences de la réadaptation et de la physiothérapie l’emportent haut la main, avec un résultat de 19,3% et 28,2% de hausse pour ces domaines contre 11,3% pour le domaine pharmaceutique (l’écart étant significatif). Notons par ailleurs que d’autres sources viennent corroborer cette information.

Ne nous réjouissons pas trop rapidement, ces données sont encourageantes, mais il convient de garder à l’esprit que cela ne concerne que l’évolution du nombre de publications, et non le nombre total de papiers. Dans ce domaine, les sciences de la réadaptation et la physiothérapie restent loin derrière à l’heure actuelle. De plus, notons que les auteurs sont majoritairement impliqués dans ces domaines d’expertise… Après tout, quantité ne veut pas dire qualité… de futures recherches pourraient observer la qualité de ces publications et offrir une comparaison des productions de chaque discipline.

[1] Negrini S, Levack W, Gimigliano F, Arienti C, Villafañe JH, Kiekens C. The Struggle for Evidence in Physical and Rehabilitation Medicine: Publication Rate of Randomized Controlled Trials and Systematic Reviews Is Growing More Than in Other Therapeutic Fields. Am J Phys Med Rehabil. 2019;98(4):258-265

[2] Paul M, Leibovici L: Systematic review or meta‐analysis? Their place in the evidence hierarchy. Clin Microbiol Infect. 2014; 20(2): 97-100.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1790 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




S'inscrire à la lettre hebdomadaire