ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Raideurs différentielles entre multifide et spinaux superficiels lombaires

Rédigé par le Dimanche 20 Mai 2018



La lombalgie est communément associée à une augmentation de la raideur des spinaux, identifiée traditionnellement par palpation manuelle et récemment par élastographie par déformation.

L'élastographie par résonance magnétique (MRE) a permis de caractériser la rigidité du muscle de manière non invasive in vivo, en fournissant des cartes de rigidité 3D quantitatives (élastogrammes).

Le but de cette étude était de caractériser la rigidité (module de cisaillement) des spinaux (multifide et spinaux superficiels) en l’utilisant.

Elle a été réalisée sur la région lombaire de sept adultes en décubitus, dans trois conditions :

- Membres inférieurs allongés, sujet relâché
- Membres inférieurs en crochet, genoux posés sur un gros coussin
- Membres inférieurs allongés, sujet en contraction lombo-fessière

La moyenne du module de cisaillement a été recueillie au niveau du multifide, des spinaux superficiels et de l’ensemble du compartiment paraspinal.

La différence inter-musculaire et les effets de l'étirement et de la contraction ont été évalués par ANOVA et t-tests.

Au repos, la moyenne du module de cisaillement du compartiment paraspinal était de 1,6 ± 0,2 kPa.

Il a augmenté de manière significative lors de l’étirement à 1,65 ± 0,3 kPa et lors de la contraction à 2,0 ± 0,7 kPa.

Indépendamment de la condition, les spinaux superficiels était significativement plus rigides que le multifide.

Le multifide a subi proportionnellement des changements de rigidité plus élevés du repos à la contraction et à l'étirement.

Les auteurs émettent l'hypothèse que, quelle que soit la posture, les spinaux superficiels se comportent comme un faisceau semi-rigide et assurent une rigidité permanente de la colonne vertébrale.
Le multifide se comporte comme un muscle adaptatif qui permet la  flexibilité segmentaire du rachis et régule sa rigidité.

Commentaires ActuKiné

La vue cadavérique montre bien la différence entre un corps charnu et une nappe aponévrotique en lombo-sacré. Cela suffit a expliquer les différences de comportement des tissus analysés ?

Des spinaux superficiels poly-articulaires responsables des mouvements phasiques globaux, un multifide responsable de l'ajustement segmentaire tonique ?

Un multifide sidéré dans la lombalgie et des spinaux superficiels incapables d'assurer un rôle d'ajustement segmentaire ?

Référence bibliographique

Creze M, Soubeyrand M, Yue JL, Gagey O, Maître X, Bellin MF. Magnetic resonance elastography of the lumbar back muscles: A preliminary study. Clin Anat. 2018 May;31(4):514-520. doi: 10.1002/ca.23065.

Résumé disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1173 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires