ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Relation entre IRM et la présence d'une lombalgie, oui ou non ?

Rédigé par Francis GRONDIN le Vendredi 28 Juillet 2017

Une méta-analyse admet des preuves d'une relation entre lombalgie rapportée et hernie discale/Modic I/lyse ischmique



Les auteurs de cette méta-analyse (Brinjikji et al, 2015) ont pré-sélectionné 280 études de 1946 à Avril 2014, puis ont retenu 14 études. Les données étaient insuffisantes pour effectuer une méta-régression.

Résultats :

Les sujets de 50 ans ou moins rapportant une lombalgie présentent significativement plus de signes d'hernie discale (bombements, protrusions et extrusions), de Modic 1 et de lyse ischmique que les sujets asymptomatiques.
En comparaison aux sujets asymptomatiques, les sujets symptomatiques de 50 ans présentaient plus de protusion discale (40% contre 20% du groupe asymptomatique), de bombement discal (43% contre 6%) ou d’extrusions (5-10% contre 1-2%). Les Modic 1 ont été retrouvés significativement associés avec une lombalgie rapportée alors que les Modic 2 et 3 ne l'ont pas été.

Limites :

Certaines limites sont à noter pour cette méta-analyse comme l’âge des sujets inclus (<50 ans) qui n'est pas totalement représentatif de la population consultant pour une lombalgie. Aussi, le diagnostic est imprécis du fait qu'il se base sur la déclaration des sujets que que les tableaux de lombalgie non-spécifique et radiculalgique ne sont pas différentiés ce qui aurait pu amener à des résultats différents en fonction des sous-groupes.

Commentaire du rédacteur :

Ces relations significatives ne permettent pas de statuer sur une relation de cause à effet et de savoir si ces signes visibles à l'IRM (et lequel de ces signes si plusieurs sont présents sur une IRM) pourrait expliquer les symptômes des patients, ou de savoir si c'est la douleur qui entraine une cascade de phénomènes et ces signes visibles à l'IRM. 

Référence :

Brinjikji W, Diehn FE, Jarvik JG, Carr CM, Kallmes DF, Murad MH, Luetmer PH. MRI Findings of Disc Degeneration are More Prevalent in Adults with Low Back Pain than in Asymptomatic Controls: A Systematic Review and Meta-Analysis. AJNR Am J Neuroradiol. 2015 Dec;36(12):2394-9. doi: 10.3174/ajnr.A4498.

En accès libre ici
 

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1498 fois


1.Posté par Jacky OTERO le 29/07/2017 07:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci, très intéressant.

Cela pourrait laisser penser que les anomalies visibles à l'imagerie ne peuvent être la cause de douleur que 1 fois sur deux.... Au maximun.

Pour les moins de 50 ans.

Au delà on pourrait imaginer que c'est encore moins ! Puisque l'incidence n'augmente plus au delà de 60 ans et les signes dégénératifs oui.

2.Posté par Francis GRONDIN le 11/06/2018 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour votre commentaire M. Otero,
En effet, mais les signes dégénératifs augmenteraient-ils plus chez les sujets devenant lombalgiques post-50ans ?

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base