ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Revue systématique : Cochrane publie une revue sur les bénéfices et risques des opérations de décompression de l’espace sous-acromial et de la coiffe des rotateurs

Rédigé par Olivier Daudier le Jeudi 12 Décembre 2019



Publié le 9 décembre dernier, le papier du très sérieux réseau cochrane vise à mieux cerner les bénéfices et risques des interventions chirurgicales de réparation de la Coiffe, avec et sans décompression de l’espace sous-acromial. Il s’agit d’une mise à jour de l’étude de 2008, elle même remplaçant celle de 1998 sur la même thématique.

Venons en au faits : 

les essais contrôlés randomisés menés chez des patients atteints de lésions de la CDR dans toute l’épaisseur étaient inclus lorsque le traitement chirurgical était comparé au placebo, pas de traitement ou bien un traitement d’une autre nature (traitement conservateur par exemple). les études étaient aussi incluses lorsque les chirurgies étudiées traitaient d’un protocole avec et sans décompression/acromioplastie.

Pour objectiver un potentiel résultat, les chercheurs  ont retenu comme critères de jugement : la douleur, la fonction articulaire, la qualité de vie, la perception du succès par le patient, les complications éventuelles. Le tout, à 1 an après chirurgie.

 

A l’issue du processus de sélection, la revue systématique n’a retenu que 9 études sur plus de 1000 initialement, pour un total de 1007 participants. Dans le lot d’études retenues, seules deux comparaient les interventions avec et sans décompression acromiale.

Le bilan de cette revue est le suivant : 

  • la décompression chirurgicale de l’espace sous-acromial n’apporte que peu ou pas de bénéfice sur la douleur, la qualité de vie, la fonction selon des preuves de bonne qualité

  • Il n’y a probablement pas d’effet cliniquement important sur les différents facteurs étudiés supportant le recours à la chirurgie face à d’autres traitements comme le placebo, les exercices ou les autres méthodes non opératoires. 

  • des complications suite à l’opération chirurgicale (incluant les capsulites par exemple  n’étaient observées que dans 3% des cas). 

 

attention cependant, les 9 études de cette revue présentaient des risques de biais, notamment concernant la taille des échantillons retenus. De plus, le traitement chirurgical est classiquement envisagé lorsque les autres approches thérapeutiques ont été explorées (exercices par exemple). Dans les publications revenues, impossible de savoir si les autre thérapies ont été envisagées en amont.

Toutes les nuances de cette revue systématique restent à explorer dans le texte complet afin de forger votre propre avis sur la question.

 

Karjalainen, T. V., Jain, N. B., Heikkinen, J., Johnston, R. V., Page, C. M., & Buchbinder, R. (2019). Surgery for rotator cuff tears. Cochrane Database of Systematic Reviews. doi:10.1002/14651858.cd013502

 

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1115 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




S'inscrire à la lettre hebdomadaire