ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Sédentarité et lombalgie

Rédigé par le Dimanche 16 Juillet 2017

Ai-je le droit de dire à ce patient de se bouger pour ne plus avoir mal ?



Sédentarité et lombalgie
La relation entre le mode de vie sédentaire et la douleur lombaire reste incertaine et les recherches antérieures n'ont pas pris en compte les facteurs familiaux et les facteurs environnementaux précoces.

Objectif de l’étude :

Étudier si le comportement sédentaire est associé à la prévalence à vie de la lombalgie chronique et au risque d’en développer une, à l’utilisation de soins pour son traitement, aux activités limitées à cause d’elle, lorsque la génétique et les facteurs environnementaux précoces sont pris en compte.

Type d’étude :

Étude transversale et longitudinale avec des jumeaux.

Échantillon :

2 148 jumeaux inclus dans l'analyse transversale, 1098 jumeaux non lombalgiques au début de l’étude dans l'analyse longitudinale.

Mesures :

Le comportement sédentaire était la variable explicative. La prévalence de la lombalgie était la variable de l'analyse transversale. L'incidence de la lombalgie chronique, la recherche de soins en raison d’une lombalgie, l’activité limitée par la lombalgie étaient les variables pour l'analyse longitudinale.

Résultats :

Dans l'analyse transversale, le comportement sédentaire était légèrement associé à une prévalence accrue de lombalgie persistante chez les femmes mais pas chez les hommes. Cette association n'était pas évidente lorsque la génétique et les facteurs environnementaux précoce étaient pris en compte.

Le petit échantillon inclus dans les analyses de jumeaux a donné de larges intervalles de confiance et les résultats doivent être interprétés avec prudence, une association autre ne pouvant être exclue.

Dans l'analyse longitudinale, le comportement sédentaire n'a pas augmenté de manière significative le risque de lombalgie chronique, la recherche de soins en raison d’une lombalgie ou les activités limitées par la présence d’une lombalgie.

Conclusion :

Le comportement sédentaire est associé à une lombalgie, mais cette association est faible ; Cela apparaît seulement chez les femmes et diminue lorsqu'on tient compte des facteurs familiaux. Un échantillon plus important devrait être utiliser pour se prononcer davantage.

Référence bibliographique :

Amorim AB et al. Does sedentary behavior increase the risk of low back pain? A population-based co-twin study of Spanish twins. Spine J. 2017 Jul;17(7):933-942. doi: 10.1016/j.spinee.2017.02.004.

Résumé disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1138 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base