ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Technique d'inhibition du psoas

Rédigé par le Lundi 14 Janvier 2019



Objectif

Modifier immédiatement la lordose lombaire.

Population-cible

Homme jeune et sain.

Procédure

Sujet en décubitus, kinésithérapeute latéral à lui.

Une pression est appliquée sur les deux psoas dont la situation a été identifiée par échographie au niveau de la face latérale du tronc, entre le nombril et l'épine iliaque antéro-supérieure.

Un capteur de pression avec un appui de 15 mm de diamètre est appliqué sur le muscle. L’appui est recouvert d'un morceau de gaze afin de ne pas être inconfortable. La force de pression est appliquée progressivement , jusqu’à la sensation d’un inconfort.  déterminée comme «sensation non inconfortable» pour chaque participant.
La pression est appliquée des deux côtés en 4 séries d'une durée de 15 secondes, entrecoupées de 15 secondes de repos.

Il était recommandé d’éviter de comprimer l'aorte abdominale en utilisant l’échographie pour sa localisation.

Valeurs

La force moyenne de l’appui est de l’ordre de 36,1 ± 7,2 N.

Indicateur

Mesure de la lordose lombaire en procubitus avec une extension bilatérale de hanche de 15°. La position précise de chaque processus épineux est déterminée

Validité

Comparativement à une technique identique appliquée, dans la même position, sur les droits de l’abdomen, aucune différence significative de la lordose lombaire dans les deux groupes (test U de Mann-Whitney), mais une diminution de l’extension en L4 et une augmentation en L1 ont été observées dans le groupe expérimental.

Commentaire

Noter que l’étude [1] ne s’embarasse pas d’une mise en flexion homolatérale de la hanche lors de la technique d’inhibition. Il me semble que de toute manière, le psoas sera plus proche de la paroi abdominale en position neutre de hanche qu’en flexion [2].

L’observation peut correspondre à une diminution de l’effet compressif du psoas, qui a plutôt tendance à étendre le rachis lombaire inférieur et à cyphoser la région thoraco-lombaire.

Elle peut être aussi liée au hasard des mesures multiples : quand on mesure la part de hasard dans une variable, les résultats sont plus solides que lorsque l'on mesure cette part de hasard dans ici au moins 5 variables...

Références bibliographiques

[1] Otsudo T, Mimura K, Akasaka K. Immediate effect of application of the pressure technique to the psoas major on lumbar lordosis. J Phys Ther Sci. 2018 Oct;30(10):1323-1328. doi: 10.1589/jpts.30.1323.

[2] Penning L. Psoas muscle and lumbar spine stability: a concept uniting existing controversies. Critical review and hypothesis. Eur Spine J. 2000 Dec; 9(6): 577–585

Ligne de force du psoas selon Penning
Ligne de force du psoas selon Penning

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 306 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base