ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Evidence Based Practice

Techniques Maitland versus Mulligan appliquées au genou gonarthrosique

Rédigé par le Mercredi 29 Août 2018



Une étude portant sur trois groupes qui vient conforter les études précédentes sur le sujet. Ici, la technique activo-passive est couplée à un programme d'exercices et comparée avec des techniques de glissements purement passives ou de l'électrothérapie.

Population-cible

Patients gonarthrosiques bilatéraux dont la moyenne d’âge est de 56,11 ± 6,80 ans.

Expériences des kinésithérapeutes

8 ans de pratique Mulligan, 10 ans de pratique Maitland

Procédure Mulligan

Les techniques consistaient en des glissements manuels maintenus, appliqués au tibia, dans le sens médial, latéral ou rotatoire, pendant la flexion et l'extension actives du genou, sur un patient en décubitus.

Chaque patient était préalablement testé avec des glissements manuels maintenus dans chacune des directions possibles pendant la flexion active du genou et l'extension.

Le sens du glissement qui réduisait la douleur et améliorait l’amplitude de mouvement du genou était choisi comme technique de traitement.

Procédure Maitland

Les techniques réalisent des décompressions articulaires et des glissements dorsaux, ventraux, comme de la patella dans toutes les directions. Les gestes sont appliqués à raison de deux à trois oscillations par seconde pendant 1 à 2 minutes. Chaque direction est répétée trois à six fois.

Dans les techniques de décompression, le patient est en procubitus en flexion de genou de 50 °.
Les glissements dorsaux et ventraux sont réalisés sur un patient en décubitus.

Une bonne illustration d'une partie de ces techniques est réalisée par C. Callens dans KLR, sauf la technique de glissement postérieur du tibia sous le fémur destinée à récupérer l'extension.

Programme d’exercices actifs

20 minutes d’exercices aérobiques de renforcement musculaire et d’étirements.
Pédalages pendant 10 minutes, flexion et extension complètes répétées 10 fois. Contractions isométriques maximales du quadriceps de 10 secondes avec10 répétitions. Étirements du triceps et des ischio-jambiers de 30 s répétés 3 fois pour chaque groupe musculaire.

Programme d'exercices à domicile à réaliser deux fois par jour pour chaque mouvement et à poursuivre pendant au moins un an après le traitement.

Indicateurs de suivi

Western Ontario and McMaster Universities Osteoarthritis index (WOMAC)
Aggregated Locomotor Function (ALF).
Seuils de douleur à la pression, EVA, amplitudes, force mesurée à l’aide d’un capteur de force manuel.

Posologies

Mulligan

12 séances de 50 minutes composées d’un programme d’exercices standardisé et de trois séries de 10 répétitions de mobilisation avec mouvement pendant la flexion et l'extension du genou. 3 séances par semaine.

Maitland

12 séances de 50 minutes composées d’un programme d’exercices standardisé et de thérapie manuelle. 3 séances par semaine.
Pendant la première semaine (trois séances), les exercices de mobilisation comprenaient des oscillations rythmiques de grade I ou II.
Au cours des semaines suivantes, les techniques d'oscillation de grade III ou IV ont été appliquées en fonction du niveau de tolérance et de la douleur de chaque patient (neuf séances).

Validité

L'étude contrôlée randomisée en simple aveugle a été mené chez 72 patients présentant une arthrose bilatérale du genou. Ils ont été répartis au hasard en trois groupes :

Prise en charge de type Mulligan,
Thérapie manuelle de type Maitland,
Électrothérapie.

Tous les groupes ont exécuté le même programme d'exercices.

Les patients ont été évalués avant le traitement, après le traitement et après 1 an de suivi.
Les patients recevant les interventions de thérapie manuelle ont montré une diminution plus importante des douleurs au repos, pendant les activités fonctionnelles et durant la nuit par rapport à ceux du groupe électrothérapie, pour toute la période de traitement (p <0,05). Cette amélioration s'est poursuivie sur un an (p <0,05).

Les scores WOMAC et ALF, la force musculaire du quadriceps ont montré aussi une différence significative lors de la même période et faveur des groupes bénéficiant de thérapie manuelle (p <0,05).

Il n’y a pas de différence entre les deux prises en charge manuelles.

Références bibliographiques

Kaya Mutlu E, Ercin E, Razak Ozdıncler A, Ones N. A comparison of two manual physical therapy approaches and electrotherapy modalities for patients with knee osteoarthritis: A randomized three arm clinical trial. Physiother Theory Pract. 2018 Aug;34(8):600-612. doi: 10.1080/09593985.2018.1423591.

Résumé disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Christian Callens. Mobilisation passive du genou selon les techniques de Maitland. Kinésithérapie, la Revue. Volume 9, Issue 90, June 2009, Pages 21-30



Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3595 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base