ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Politique Professionnelle

Vive les soldes de Noël ! Quel avenir pour les ostéopathes en France

Rédigé par le Mardi 6 Décembre 2011



Vive les soldes de Noël ! Quel avenir pour les ostéopathes en France
La France a inventé un nouveau modèle de prise en charge manuelle avec la création de plus d'écoles d'ostéopathie que de kinésithérapie, soit plus de trois quart des écoles d'ostéopathie dans le monde chez nous, en France.

En 2011, les tendances de recherche régionales sur Google montre que l'on cherche plus souvent ostéopathie par rapport à kinésithérapie, lien ici
L'auvergne et le Limousin sont les régions phares pour la recherche du mot "Kinésithérapie" sur ce schéma de Google. Ni voyez pas des problèmes de sous...Le Limousin est à 0 pour la recherche pour "ostéopathie".

Les courbes se sont croisées cette année entre les ostéos et les kinés.

Quel avenir pour les ostéopathes en France ? Lisez le mémoire de Elise LEHUEDE ici

L'état de l'ostéopathie dans le monde lisez celui de Nicolas Rodet ici

Le seuil de viabilité de la profession d'ostéopathie est décrit ici

Pendant ce temps-là, notre ministre de la santé, Nora Berra, inaugure des services un peu partout en France (une trentaine depuis la rentrée), alors que dans les pays du nord cette tâche est dévolue à la royauté.

Et Xavier Bertrand reçoit le Trophée de notre Conseil de l'Ordre.

Où est la vision d'avenir des politiques ? Où sont les initiatives et les scénarios prospectifs ? Est-ce dans un agenda spécifique pour les 5 prochaines années ? Est-ce prioritaire ?

Comme la diminution des quotas d'étudiants de médecine dans les années 90, on est peu impressionné par une politique du court terme et une vraie vision d'une organisation des soins ambulatoires.

Heureusement, les normes ISO sont là pour garantir le contenu de l'enseignement et Groupon pour aider à promouvoir l'impact des soins en Santé Publique.
Certaines maternité feront aussi des forfaits avec ostéo pour relever le traumatisme subit par le bébé. Si vous voyez cela merci de nous tenir informé.

Erratum : Nous avons commis une erreur dans l'attribution du mémoire "QUEL AVENIR POUR L’OSTÉOPATHIE EN FRANCE ?"
Ce Mémoire en vue de l’obtention du Diplôme en Ostéopathie était sous la direction de : Fabrice BEDIN, Ostéopathe D.O. mais c'est Elise LEHUEDE qui l'a soutenu publiquement à Nantes en Septembre 2010

Vive les soldes de Noël ! Quel avenir pour les ostéopathes en France

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 7337 fois

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

35.Posté par Kamil F. le 14/12/2011 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui il ne vaut mieux pas froisser les croyances des pratiquants d'approches différentes telles que l'homéopathie, la médecine ostéopathique, l'acupuncture etc

Il y a de la place pour tout le monde et le marché aura toujours le dernier mot.

Mieux vaut se concentrer sur des choses plus importantes et qui sont plus en relation avec notre profession: la recherche, la politique de soins, les nouveautés, la formation etc

34.Posté par Michel GOURGUES le 14/12/2011 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis pas un inconditionnel de l'ostéopathie, loin s'en faut.
je déplore simplement l'attitude de dénigrement, rarement bien fondée et parfois systématique, qu'affichent certains MK vis à vis de ce qui est différent des concepts classiques. Il s'agit, incontestablement , d'un héritage vicié, de notre formation actuelle. On peut comprendre que ces propos gênent certains.

Il faut aussi se méfier comme d' une calamité de ceux qui prédisent la saturation voire la "disparition" de l'ostéopathie (débouchés et nombre d'écoles)et s'en réjouissent. D' ici quelques années , ceux- là risquent de déchanter. Et en quoi cela arrange-t-il nos problèmes ? Arrêtons de discréditer les autres en croyant se valoriser,et surtout,de nier nos propres insuffisances.

33.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 13/12/2011 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Et un peu choque d' entendre l,osteopathie est pauvre ... "
A l'évidence, considérer l'ostéopathie comme une médecine permet d'en appréhender la richesse. Mais il faut au préalable adhérer au concept, comme peut le faire un médecin homéopathe ou un acupuncteur. Vous êtes choqué parce que vous y adhérez, je suppose.

A contrario, quand on se limite au factuel (qui peut être considéré comme le meilleur service à rendre au patient, ce qui est de plus éthique pour lui) la portée de ce concept peine à trouver une aussi large palette de pathologies que la kinésithérapie "orthodoxe".

Vous me répondrez qu'il n'y a pas de pathologies en ostéopathie, que l'abord ostéopathique est identique qu'il soit porteur d'une lombalgie ou d'une sclérose en plaque, ce qui est concevable...uniquement si l'on adhère préalablement au concept.

32.Posté par Michel GOURGUES le 13/12/2011 17:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
- " l'ostéopathie est pauvre " ! Encore un jugement définitif, à l'emporte-pièce, un procédé fort ancien, qui consiste à dénigrer les idées différentes parce qu' elles gênent l'orthodoxie scolaire qui, bien souvent, les méconnait . Elles sont donc, par définition, déclarées suspectes. Et quand bien même. Il faut balayer devant sa porte.
Que dire des principes et des méthodes de kinésithérapie telles qu'elles sont enseignées à l'heure actuelle ? Croyons nous que ce qu'on nous apprend, aujourd'hui, dans les IFMK soit incontestable, et toujours frappé du sceau de la rigueur ou éclairé par les lumières de l'esprit scientifique? Croyons nous que l 'on apprenne aux MK; ne serait - ce que les bases méthodologiques du doute et de l'objectivité , qu'on leur donne la capacité de se remettre,parfois, en question?
Ce n'est qu' une illusion qui perdure, gravée dans l'esprit de nos études. Il y faudrait un niveau scientifique et technologique d'une autre envergure. En tous cas autre chose qu'un bourrage de crâne.
D' ou l'extrême importance d'une réforme conséquente de notre formation.
C' est pas gagné.

31.Posté par Pitchoun le 13/12/2011 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L osteopathie est pauvre .... Hmmm oui la medecine kine infirmier aussi ...
Il n y a pas de profession pauvre juste de l étroitesse d esprit de penser qu un kine peut tous soigner ( mais bien sur qu un osteo puisse tous guerri .... )
Pour moi il faut savoir dir si oui ou non c est un patient pour nous et si on peut aider le patient ( en tous les cas il est pour moi un devoir en tant que praticien d adresser un patient a kine ou medicin si ce n est pas "pour nous " apres sinon peut lui apporter un "mieu " pourquoi pas mais c est un plus ) personnellement j entretiens de bon rapports avec les autres professions de santé et pensent qu elles sont toutes nécessaires

Et un peu choque d' entendre l,osteopathie est pauvre ...

30.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 13/12/2011 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Cet éternel combat entre Kiné et ostéo devient lassant d' autant que l' ostéo a été introduite et pratiquée en France par des Kinés courageux à l' époque..."
Oui, plutôt d'accord. Les MK ne peuvent se définir uniquement par rapport à ce qui est bien aujourd'hui une autre profession basée sur un autre concept.

"il faudrait peut- être changer de stratégie et devenir un vrai libéral, mais il faut prendre des risques et avoir du courage..."
Ce serait extrêmement restrictif quant à la variété et à la nécessité des prises en charges. Tous les traitements ne sont pas en réussite "on-off" sur le court-terme...

29.Posté par DeDe le 13/12/2011 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais comment en 2012 , peut on croire aux études de kinés comme elles le sont enseignées en ce moment:- Cadre hospitaliers qui n'ont jamais fait de libéral.
-aucune formation sur les nouvelles techniques (taping, ondes de chocs.....)
-la premiere motiviation de la jeune generation va vers les études d'osteo pour justement l'autonomie qu'il recherche dans un acte (tarifs, soins, frequence).
Et quel decalage quand un kine recoit une prescription comme : "reed pour rachis" : ah bon n on a pas le droit de faire un diagnostic , alors on fait quoi , quelle pathologie....ou encore 2 seances pour lombalgies, ou encore pour un patient de 95 ans ; reed du rachis avec etiremnt et musculation du dos..... tout cela est pathétique !!!!!!

28.Posté par ANDREW le 13/12/2011 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet éternel combat entre Kiné et ostéo devient lassant d' autant que l' ostéo a été introduite et pratiquée en France par des Kinés courageux à l' époque...Les kinés aujourd' hui envient le caractère libéral des ostéos ( 1 ère intention, hono libres...) ils devraient plutôt se retourner vers leurs syndicats professionnels, incapables d' avoir amené la kinésithérapie à une vraie profession adulte, responsable et indépendante c.a.d LIBERALE !! Et le plus drôle c' est que les kinés ont élu au CNO les mêmes qui dirigeaient leurs syndicats !!
On est toujours dans la situation qu' on a crée soi-même alors, il faudrait peut- être changer de stratégie et devenir un vrai libéral, mais il faut prendre des risques et avoir du courage...

27.Posté par JL Safin le 13/12/2011 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Question : pourquoi autant de jeunes kinés font ostéo et pourquoi tant d'IFMK ouvrent des formations ostéos ?
Réponse:
pour les professionnels, parce que l'ostéo permet un accés de 1ère intention et un traitement à l'acte affranchi de la prescription et cette évolution éminemment souhaitable, nos responsables n'ont pas su la faire prendre à la kiné. Le jour où ce sera le cas, l'ostéo, compte tenu de sa pauvreté, n'aura plus aucun intérêt.
Pour les IFMK, parce que ça fait une clientèle captive pendant 6 ou 7 ans et que c'est trés juteux pour des responsables qui ont des doubles salaires. Il est néanmoins navrant que ces mêmes responsables n'aient pas eu la volonté ou la capacité à développer un modèle émancipateur propre à la kiné et il faut saluer à ce sujet celle de P Trudelle et de la SFP.

26.Posté par Pitchoun le 11/12/2011 18:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien sur mais quand tu entends qu en bossant et étant bon on s en sort toujours ... Bah t as envie d' y croire
Et l état se doit de prendre en considération les étudiants qui auront perdu leur temps leur argents ... Pk ces écoles n ont qu un seul but le profit '.. C est dommage

25.Posté par raslesp le 11/12/2011 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Et oui rv4
L état n a pas limite la création d ecole et maintenant ne veut pas assumer
C est triste"


L'état n'est pas l'origine de la création pléthorique des écoles d'ostéo.Les étudiants qui ont choisi cette voie en (je l'espère) toute connaissance de cause doivent EUX assuler leur choix d'orientation.

24.Posté par Pitchoun le 09/12/2011 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et oui rv4
L état n a pas limite la création d ecole et maintenant ne veut pas assumer
C est triste

23.Posté par rv4 le 09/12/2011 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Eh bien moi je ne savais pas que l'on en était arrivé la pour l'ostéopathie. Je trouve cela terriblement triste et dangereux.
Pas sur que proposer des offres promotionnelle joue en la faveur de la profession et ne la décrédibilise pas...
J'avoue que ça me choque même et j'ai honte que cela se fasse.
Et j'espère que cela ne préfigure pas de l'avenir du médical en France comme un bien consommable...

En tous cas, bravo messieurs les politiques et ce n'est que dans 5 ans que vous vous réveillerez et vous aurez tué une profession...

22.Posté par Pitchoun le 08/12/2011 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M ouais cette patiente est louche elle parle meme d' elle a la 3 eme persnne mdr
Sinon thomas en rhumato on nous a appris qu il n existait pas de protocole valide apparament pour le traitement mkde dans les différentes étiologies de lombo qu elle soit aigu / sub aigu ou chronique

Sinon je n ai pas compris les commentaire de Thomas sur la physiothérapie et les chiropraticiens . Ils ont publie des donne valide sur ce sujet ,,,

Sinon on pourrait rendre une inscription obligatoire pour éviter que l on reprenne Lee profil des autres gens :) et que chacun assume ce qunil dit et ne soit pas "entièrement" anonyme

21.Posté par Patiente le 08/12/2011 20:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sinon qui a parle d' une étiologie commune aux lombalgies ... Je parlais de un ou plusieurs protocole ( je serai intéresse d' en lire s il en existe en tous cas )
Sinon c est vrai que cette patiente a une assez bonne connaissance du domaine de l osteo/kine .... Louche ... Mais quand on sait que dans le sud une consulte moyenne est a 50 euros et peut allez dans les 100 euros ca fais réfléchir ...
Thomas si vous avez des adresse ou l on peut consulte des articles concernant les protocoles valides sur les différentes lombalgies je serai vraiment intéresse merci
Et j m excuse mais en lisant des rapport de la HAS j avais compris qu il n en existait pas désole




20.Posté par Patiente le 08/12/2011 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Euh je ne vois pas en quoi je m y connais on m a parle de formation a 2 vitesse avec des écoles de 3 ans et d autre de 5/6 ans et j estime qu avant d' allez voir qqn que je paye de ma poche c est le minimum de se renseigner
Apres pour le rachat des écoles et les profs embauche dans des écoles alors qu ils sortent juste de l ecole c est ce que l on ma explique ...
Maintenant si avec ca je connais la législation .... Pk pas
Par contre étant sur un site de kine j aurais voulu savoir si ce qu il en était pour çes protocoles de kine ??? Ca me parait bizarre qu un kine n en est pas ,

19.Posté par thomas le 08/12/2011 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
chercher UN protocole validé pour la lombalgie... comme si toutes les lombalgies avaient la même étiologie...

parler des publications des chiropraTICIENS et médecins-ostéopathes... sans parler des publi des physiothérapeutes dans le monde sur le sujet...

une prétendue patiente qui connaît tellement bien la législation... que l'on pourrait aisément penser avoir affaire à un praticien...

j'en passe... et des meilleurs...

quel post!!! :-(
avec la nouvelle année la bonne résolution serait de discuter sereinement et ouvertement de ce que l'on connaît, non ?

Thomas
PT-MT DO

18.Posté par Pitchoun le 08/12/2011 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que ce que Xavier a voulu dire c est que de tt façon les osteo sont pas pris en compte par le remboursement ( a part qq assurance qui prennent en charge un e partie ) mais que les kine sont rembourse et que par conséquent il est anormal de rembourse un acte de kine ( non prouve ) tous comme un acte osteo ( non prouve )
Le problème avec l osteopathie si elle est pratique convenablement est la justification dans un protocole qui touche au crânien au viscéral parfois meconu et imaginez la difficulté si on parle de correction en crânien alors que la preuve meme de la branche crâniens a des difficulté ( dernière étude meme simples mouvements sont fins les os du crânes bougent ... Presque 30 ans pour prouver la mobilité meme infime ) cependant si la validation scientifique est une chose lorsqu un patient ressort apres 2/3 séances Grace a un protocole osteo un acte de renforcement de statique en kine et donc Grace a une complémentarité .... C est bien aussi

Sinon les sages femmes sont a part de part leur ecoute et leur présence
Les médecins ne cherchent que peunla cause par faute de temps ( quand on a 20 patients dans la journée ... Difficile de ne pas accumulez trop de retard .. Donc on va au plus vite c est a dire au symptômes ... Mais heureusement pas tous les médecins )
Pour les kine comme dis precedement le problème entre osteo et kine n est pas quenla faite des kine ou des osteo mais juste de l état qui sous paye l acte de kine obligeant alors le kine a devenir osteo pour pouvoir faire des séances aux prix descent a enchainer les patients ( et donc perdant la proximité avec lui ... )


Comme partout il y a des bons et des mauvais et jenpense que dans le soucis d' une bonne collaboration il conviendrait de faire le menage et surtout de fermer la majorité des écoles pour finir le problème de la sur formation d osteo osteo kine osteo médecin ..... Pk si les osteo sont sature les kine osteo le seront fatalement ...

17.Posté par Jean-Pierre le 08/12/2011 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout d'abord, je pense qu'il est important d'arrêter de dire que seuls les ostéopathes cherchent la cause de la pathologie, cela montre une réelle méconnaissance du travail des professionnels de santé (médecins, kinés, sages-femmes).

Les études ostéopathes (non médecin) sur les lombalgies ne sont pas légions non plus je crois et pas seulement sur les lombaligies(quasi inexistant).
S'il n'y avait pas d'études sérieuses par les médecins-ostéopathes américains et le chiropracteurs, vous ne pourriez vous reposer sur pas grand chose voir rien du tout.
Désolé pour mon ton mais je pense qu'il faut remettre les choses en place.

16.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 08/12/2011 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’ostéopathie est l’avenir du kinésithérapeute manuel pour les 10 ans qui viennent. La logique est purement comptable :

Une CPAM analyse l’activité de 300 praticiens et estime que 3 d’entre eux ont indument perçu des honoraires. Ces honoraires sont une part du gâteau perçu par tous les MK français.
La CPAM prétend que 2 d’entre eux ont une «ardoise» estimée à 100000 euro/an. Comptons large ; considérons que ces trois praticiens ont perçu indûment chacun 100000 euro par an, récupérons ces sommes et répartissons les sur tous les MK : est-ce que 1000 euro d’augmentation de CA permettront aux MK de rattraper la baisse du prix de l’acte ?
À l’évidence non.
Est-ce que des dépenses supplémentaires seront engagées pour payer mieux les MK dans les années à venir ?
Même réponse.

Quelle autre solution pour les MK pratiquant avec leurs mains que d’investir le champ de l’ostéopathie (6 séances par an, tarif libre, patient remboursé à concurrence de 25 euro par séance) ?

Convenir que pour le traitement des troubles de l’appareil musculo-squelettique, 5 séances de kinésithérapie décemment payées suffisent pour avoir un résultat (3 séances de thérapie manuelle, 2 séances pour expliquer les «exercices à faire à la maison»), quand celui-ci est possible ?

Avec nos syndicats ?

1 2 3
Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales