ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Expliquer la douleur

Vivre avec une migraine chronique

Rédigé par le Jeudi 21 Septembre 2017

Une étude qualitative



phantom_pain2-01
phantom_pain2-01
L'objectif de cette étude était de connaître les points de vue et expériences d'un groupe de femmes espagnoles souffrant de migraine chronique.

Lieu de l’étude :

Clinique spécialisée au sein d’un hôpital universitaire madrilène.

Participantes :

L'échantillon provient de patientes consultant les professionnels de santé de la clinique pour la première fois entre juin 2016 et février 2017.

Il s’agissait de femmes âgées de 18 à 65 ans pour lesquelles un diagnostic positif de migraine chronique selon la et ayant des diagnostics positifs de migraine chronique selon l’ International Classification of Headache disorders (3° édition), avec ou sans utilisation excessive de médicaments.

20 patientes ont participé à l'étude avec un âge moyen de 38,65 ans (e-t 13,85).

Conception :

Etude phénoménologique qualitative.

Méthodes :

Les données ont été recueillies au moyen d'entretiens approfondis, des notes de terrain des chercheurs et des dessins réalisés par les patientes. Une analyse thématique a été réalisée selon des lignes directrices appropriées pour la recherche qualitative.

Résultats :

Cinq thèmes principaux décrivant l'importance de la souffrance ont émergé :

1- la honte de souffrir d'une condition invisible
2- les convictions sur le traitement, qui alternent entre besoin, scepticisme et crainte
3- la recherche du soutien et de la sincérité des médecins et la nécessité de lutter contre les idées fausses
4- la nécessité de limiter l'impact sur la vie quotidienne par la maîtrise de soi
5- les relations avec la famille et au travail qui alternent entre compréhension et incrédulité

De fait :

La maladie est expérimentée comme un processus invisible, et le cheminement vers le diagnostic peut être long et tortueux.
La prescription de médicaments par le médecin est accueillie avec méfiance et scepticisme.
Les patientes s'attendent à de la sincérité, au soutien et à l'implication de leurs médecins par rapport à leur maladie.
La douleur devient l'axe principal de la vie de la patiente, et elle nécessite une maîtrise de soi considérable.
La maladie a un fort impact dans le milieu de travail et familial, où la patiente peut se sentir mal comprise.

Commentaire AK :

Deuxième étude depuis quelques mois qui donne la parole aux patients.
Après la fibromyalgie, la migraine chronique. Là encore, le poids des croyances médicales, l’attitude des praticiens, de la société sont bien lourds.... Lié au fait que ce sont majoritairement des femmes qui souffrent de cette pathologie ?
On en est encore à l’époque où seules les souffrances des hommes adultes d’âge moyen sont insoutenables et prises en considération puisqu’elles correspondent majoritairement à l’âge et au sexe des individus réalisant les études ?

Référence bibliographique :    

Palacios-Ceña D, Neira-Martín B, Silva-Hernández L, Mayo-Canalejo D, Florencio LL, Fernández-de-Las-Peñas C, García-Moreno H, García-Azorín D, Cuadrado ML. Living with chronic migraine: a qualitative study on female patients' perspectives from a specialised headache clinic in Spain. BMJ Open. 2017 Aug 21;7(8):e017851. doi: 10.1136/bmjopen-2017-017851.

Accès à l’article

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1211 fois

Expliquer la douleur | Placebo | Veille bibliographique sur la douleur | Perception multisensorielle et conscience du soi