ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie

Annulation d'un arrêté en Conseil d'Etat

 JLE
Mardi 19 Octobre 2010

Notez [Ignorer]
Le syndicat Alizé obtient en Conseil d’Etat l’annulation de l’arrêté du 29 avril 2009 relatif aux études préparatoires et au diplôme d'Etat de masseur-kinésithérapeute autorisant les stages en libéral et l’encadrement des étudiants par des kinésithérapeutes non titulaires du diplôme de cadre.
 youri
Mercredi 20 Octobre 2010

Notez [Ignorer]
Très peu de sites relayent l'information de l'annulation par le conseil d'état du décret de 2009 modifiant la formation initiale et les conditions d'obtention du diplôme.

D'autres relayent seulement une partie de l'information en faisant de ce fait une interprétation partisane de cette annulation.

Enfin, certains se présentant comme les représentants des étudiants, en profitent pour tout mélanger.

Afin de remettre les choses au clair, voici la réponse faite à un mail reçu aujourd'hui qui répondra également à plusieurs sollicitations :


Pourquoi avoir annulé les stages des étudiants ? Votre action est anti-kiné !

Je ne sais pas quelle action anti kiné vous évoquez.

Si vous parlez du recours en Conseil d'Etat, dire que c'est une action anti kiné démontre que vous ne connaissez pas les textes.

Et en aucun cas nous avons fait annuler les stages!

Sur quels arguments appuyez vous ce propos?

Seul les nouveaux textes le sont et cela ne remet pas en cause les stages.

Après avoir supprimé les évaluations pratiques du DEMK, le Ministère a décidé de dévaloriser la formation initiale.

Ce qui dans cette période où nous nous battons pour obtenir un master lui permet d'avancer le fait que les heures de stages cliniques obligatoires ne sont plus que de 700 au lieu des 1470 avec l'ancien texte.

Le parcours de stage des deuxième et troisième années est de 1400 heures (40 semaines), dont un minimum de 980 heures de présence (28 semaines):

a)700 heures (ou 20 semaines) dans les cinq champs cliniques suivants:–musculo-squelettique;–neuromusculaire;–cardio-respiratoire et viscérale; –gériatrie; –pédiatrie.

b)280 heures (ou huit semaines): autres stages, cliniques ou hors cliniques.»


Quand nous savons que des IFMK envoient leurs étudiants dans des entreprises de commerces, cela n'est pas rassurant.

Ou comme nous le savons également les 280 heures autres stages sont réalisées au sein même des IFMK!

Ces textes étaient une porte ouverte à toutes les dérives.

De plus le flou total d'un encadrement et d'un tutorat qui peut être laissé à des personnes 'qualifiées ou expertes' à la seule initiative des directeurs d'IFMK.

«Les enseignements sont dispensés par des médecins, des cadres de santé masseurs-kinésithérapeutes ou des masseurs-kinésithérapeutes ayant des connaissances particulières dans les champs enseignés. Il est également fait appel à des personnes qualifiées ou expertes.»

Aucune notion concernant les pseudos qualifications ou expertises!

Un terrain de stage veut réaliser des évaluations pratiques, il doit demander l'aval au directeur de l'IFMK!

Une démonstration pratique peut être adjointe à cette validation en accord avec le directeur de l’IFMK.

Les terrains sont proposés, donc validés par l'IFMK.

Les terrains de stage sont agréés annuellement par le directeur régional des affaires sanitaires et sociales,ou son représentant, sur proposition du directeur de l’institut de formation en masso-kinésithérapie après avis du conseil pédagogique.

Et que dire aussi de la main mise par l'IFMK sur le travail écrit?

«Au cours du parcours de stage, l’étudiant doit réaliser un travail écrit de trente pages dactylographiées maximum se référant à l’étude d’une intervention en masso-kinésithérapie au regard d’une situation clinique ou hors clinique, dont le sujet a été covalidé par le directeur de mémoire de l’institut de formation en masso-kinésithérapie et le référent de stage, à l’issue d’une expérience de son parcours de stages.Sa direction est assurée par le cadre de santé enseignant à l’institut de formation en masso-kinésithérapie, directeur de mémoire.»

Quelle formation de haut niveau ne laisse pas la direction d'un mémoire à un membre de l'équipe de stage?

Ces textes sont à l'encontre de la reconnaissance des terrains de stages qu'ils soient en milieu salarié ou en libéral

Ces textes dévalorisent complètement la formation initiale.

Ces textes ont été mal conçus et peuvent nuire gravement à la future formation initiale.

Et cela avec l'aval des IFMK qui veulent d'accaparer le contrôle total de l'ensemble de la formation.

Que devient la notion de formation en alternance?

Quelle reconnaissance pour le praticien qui prend du temps pour encadrer un futur professionnel en devenir?

Cela aussi avec l'aval des étudiants.

Tellement plus facile de ne risquer aucune évaluation pratique pour devenir kinésithérapeute!

Et beaucoup, étudiants et professionnels, se plaignent de cette situation où la pratique a disparue de toute évaluation validante pour une profession qui est essentiellement pratique.

Alors si vous trouvez que nous avons fait une action anti kiné c'est que nous n'avons pas les mêmes valeurs concernant la qualité de la formation initiale et de la place de la kinésithérapie dans le système de santé.

Ajoutons que cela va à l'encontre de l'indépendance des professionnels et pourquoi alors que nous sommes envoyés devant les tribunaux pour ne pas respecter la loi pour un simple défaut d'inscription à l'ordre, devrions nous accepter que le Ministère ne respecte pas les procédures légales concernant la publication de ce type de texte?

Enfin cela confirme le rôle important que devrait avoir le HCPP!

Cordialement

Didier LANTZ
 JLE
Jeudi 21 Octobre 2010

Notez [Ignorer]
Les temps changent...

1°- La réforme de 1995 a transformé le MCMK en Cadre de Santé. Il n'a désormais pas plus d'expertise qu'un kinésithérapeute lambda, les 5 ans de pratique nécessaires pour passer son diplôme étant vite oubliés en l'absence de pratique quotidienne, phagocytée par l'administratif (réunions, PMSI, RTT, Excel, projets de soins, de services, accréditation, ....)

2°- L'hôpital se retrouve, comme le reste de la société, à faire plus vite pour un même résultat thérapeutique.
Le temps à consacrer au stagiaire (qui ne peut pas être bénévole, puisque les heures passées auprès du stagiaire ne sont pas déduites de la fiche de paie en fin de mois....) passe après la nécessité de prendre en charge en urgence des patients qui ne font souvent qu'un séjour éclair en 'Chirurgie Médecine Orthopédie'.
Quant aux pratiques en Soins de Suite & Réadaptation, les réalités économiques font que des pathologies courantes (traumatologie 'fraîche', rhumatologie opérée, ...) disparaissent du monde hospitalier (il y a encore des PTG qui se font rééduquer à 800 euro/jour)

L'avenir du métier appartient au libéral, qui sera un prestataire de services de l'hôpital au même titre que les blanchisseurs, restaurateurs,... ce qui commence à se réaliser en EHPAD et dans les conventions particulières passées entre MK et HAD.

Nous pouvons le regretter, mais les faits sont têtus. Fallait il alors arrêter l'arrêté ?

P.S. Ceci n'est que l'opinion d'un MCMK malhonnête et malfaisant. Il tournera cependant 7 fois sa plume dans son encrier la prochaine fois qu'il faudra communiquer sur votre syndicat. Gageons que Kiné Actualité et Profession Kiné prendront le relais de l'information.
 Youri
Jeudi 21 Octobre 2010

Notez [Ignorer]
Attention, perso je n'ai pas dit que tout était à jeter dans cet arreté.

Je suis entièrement d'accord avec vous et je pense que le fait de pouvoir effectuer + de stages en libéral était une bonne chose dans cet arreté.

Malheureusement, la diminution du nombre de stages et le ' tout pouvoir ' aux IFMK n'en était pas une.

Et il était impossible de supprimer qu'une partie de l'arreté.

Il y a maintenant possibilité de retravailler ce décret, prenons ça comme une chance
 JLE
Vendredi 22 Octobre 2010

Notez [Ignorer]
Pourquoi pas, mais quid du D.E. 2011 ? Désormais, la soutenance se fait en combien de temps ? le mémoire se fait combien de pages ? A quelle période les élèves ayant fait des stages extra-hospitaliers vont devoir les refaire pour qu'ils soient validés ? Pourrons-nous les présenter au D.E. 2011 ? 2012 ? Un K2 ayant fait un stage en crèche cette année pourra passer son DE en 2013 ?
 Philippe
Dimanche 9 Janvier 2011

Notez [Ignorer]
Il y a bie ndes problèmes ' franco-français'. Nous avons déjà reçu dans notrecabinet libéral, et nous avons recevoir encore, des étudiants de la 'filière belg', pour uen durée d'un mois et demi ( à temps plein).

On ne nous demande aucun cerificat de cadres de santé, mais des informations détaillées concernant notre cabinet ( pluridsciplinaire), notre pratique et notre expérience, nos formations post-DE.
Les stages en milieu libéral sont reconnus en Belgique, y compris ceux réalisés en France.
Cordialement.