ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie

dysfonction sacro-iliaque et kinésithérapie: diagnostic et traitement...

 cournarie
Jeudi 27 Octobre 2011

Notez [Ignorer]
comment peut tester une dysfonction de la sacro-iliaque quand on est simplement kiné (c'est-à-dire sans formation ostéo ou autre)?
quelle est la proportion de dysfonction de la sacro-iliaque dans les cas de lombalgies?
 Kamil
Jeudi 27 Octobre 2011

Notez [Ignorer]
Hello,
Il est assez simple de décerner une dysfonction SI: grace a l'anamnese on peut deja recconaitre des traits communs aux deux familles de probleme de SI: 'sprain' ou 'strain'
Sprain: 'foulure' comme quand quelqu'un calcule mal la descente d'un trottoir en le descendant avec la jambe droite puis douleur subite, difficulté a se tenir sur la jambe concernée etc
Strain: 'douleur venue progressivement, souvent du a une pauvre posture assise et un train de vie sedentaire.

Traits cliniques: douleur située à partir du quadrant superieur de la fesse du coté concerné et au moins 3 des 5 tests de van der Wurff doivent etre positifs:

http://www.rhumatologie.asso.fr/05-Bibliotheque/Publications/Revue76/76-8-Berthelot.pdf

Traitement: mobilisation/manips en contrenutation + conseils posturaux + eventuellement aussi renforcer le 'force closure' du bassin avec une des nombreuses méthodes existantes.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2485179/pdf/jcca00022-0028.pdf

ps: attention toujours faire un questionnaire uro-genital en presence de douleurs pelviennes.

 jean pierre
Vendredi 28 Octobre 2011

Notez [Ignorer]
si tu lis le trés intéressant ouvrage de Bogduk 'anantomie clinique du rachis lombaire' tu verras que l'amplitude d'une sacro iliaque mesurée avec les dernieres technologies est inférieure à 1° et que cette amplitude va en diminuant avec l'âge! Donc de quoi alimenter de bien beaux débats en perspective.
 Kamil
Dimanche 30 Octobre 2011

Notez [Ignorer]
Je n'espere pas de debats en perspective à ce sujet étant donné que tout le monde est sensé savoir que le SI est une articulation a tres faible voire inexistante mobilité. Ce qui est cependant important de savoir c'est que la stabilité fonctionnelle de cette articulation est ligamentaire, musculaire mais peu ou pas osseuse et que le spectre de syndromes va d'une sacro-iliitis au simples irritations ligamentaires, sans compter la rare mais existante 'dysfonction' articulaire.
nb: les tests de van Wurff possedent de relatives haute valeurs de sensitivité et de specificité (>60%)
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1924656/
 JLE
Lundi 31 Octobre 2011

Notez [Ignorer]
Dans le résumé que tu as donné, il est dit 'The conclusion of this methodological review is that there is no evidence to support the inclusion of mobility and pain provocation tests for the SIJ in clinical practice.' ??? Ce Van Wurff a aussi inventé des tests ou il ne fait qu'analyser l'existant ?
Tu écris que la stabilité de cette articulation est musculaire ou ligamentaire mais peu ou pas osseuse. C'est une faute de frappe ????
 Kamil
Mardi 1 Novembre 2011

Notez [Ignorer]
y a t'il un probleme avec les commentaires, je n'arrive pas a poster ca fait deux fois deja. grrr!
bon: JLE ne connaissiez-vous pas cette batterie de tests sous ce nom?
ah et je parlais de stabilité *fonctionnelle*
ps: je prefererais une reponse de cournarie en fait, sinon je vois pas pourquoi on discutaille comme ça.
 cournarie
Mercredi 2 Novembre 2011

Notez [Ignorer]
je suis encore étudiant et cela me donne des pistes pour mon mémoire sur la sacro-iliaque. je me rend compte qu'il n'est pas si simple de tester une sacro-iliaque et que tout le monde n'est pas d'accord sur le sujet.
 JLE
Mercredi 2 Novembre 2011

Notez [Ignorer]
Vous ne manquerez pas d'articles pour votre recherche bibliographique en tout cas .... Ces articulations ont une mobilité faible mais nécessaire pour éviter des fractures de fatigue de l'anneau pelvien (lire à ce propos la théorie du bretzel de Bogduk).

Elles sont innervées donc susceptibles d'être sources de douleurs mais il vous faut rechercher une étude portant sur l'anesthésie intra-articulaire des SI de sujets lombalgiques pour avoir une idée de la prévalence de cette source dans la lombalgie.

Les tests recherchant la présence de douleur sont les plus fiables (et vraisemblablement appris dans tous les IFMK). Les tests dits positionnels, recherchant des 'malpositions' respectives des os composant l'anneau pelvien n'ont pas fait la preuve de leur fiabilité (tests des pouces montants, tests positionnels du sacrum...).
Lire Bogduk en premier.
Des pistes ici, même si la littérature n'est pas mise à jour depuis longtemps :
http://kinesitherapie.chez-alice.fr/PEL3testpelvis.htm#provdoul
Et ici :
http://www.actukine.com/Evaluation-des-asymetries-positionnelles-lombo-sacrales_a467.html
 Kamil
Jeudi 3 Novembre 2011

Notez [Ignorer]
Un autre excellent et complet livre sur le sujet:
The Pelvic Girdle: An integration of clinical expertise and research
http://www.amazon.co.uk/Pelvic-Girdle-integration-clinical-expertise/dp/0443069638/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1320326056&sr=8-1

Je remarque comme dit JLE qu'il est facile de provoquer une douleur SI avec des tests mais je tiens à préciser qu'il est plus difficile d'être sur de sa specificité (SI? L5-S1? lumbalisation? combinaison? etc etc)
C'est pourquoi je n'utilise que ces 5 tests de provocations (appelés tests de van der Wurff chez les therapeutes manuels de mes contrées)
Ces tests sont peu fiables de façon isolée mais ensemble ils me permettent >60% de validité. C'est encore peu mais ça peut aller et puis surtout, y a pas mieux pour l'instant - à ce que je sais, que JL E me corrige s'il connait mieux.

ps: niveau asymetrie et compagnie, je ne crois pas avoir lu quoi que ce soit qui prouve une quelquonque correlation entre ces mesures et des douleurs/problemes. De plus ces tests ont de tres faibles valeurs inter-examinateurs, enfin, je ne parle pas pour les 'experts' en la matiere ;-)
Mercredi 9 Novembre 2011

Notez [Ignorer]
D'accord avec Kamil.